Jump to content
  • Announcements

    • farangfrog

      VLM : Appel aux développeurs bénévoles   08/10/16

      Nous recherchons des personnes souhaitant contribuer bénévolement au développement de Virtual Loup de Mer, avec des compétences par exemple en PHP, JS, C, web/css, graphisme. Si vous êtes intéressés, merci de contacter @sbs par MP.
    Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. qtVlm

    Rien n'a changé de ce côté je pense. Lors d'un pivot le routage primaire est caché, pour le remontrer il faut l'éditer et recocher "Montrer les isochrones"
  3. Yesterday
  4. LMNH - bateaux manchots permanents

    Me suis peut être mal exprimé : je voulais juste dire que sur séries en mode normal, ça parlais moins qu'en LMNH, et en analysant encore un peu plus, autour du pole Nord les on pas mal discuté, tout comme Africa West Coast avec la température pas adapté à nos Aller ça vaut pas la peine de te fâcher et encore moins d'abandonner, fini la saison....tu réfléchiras ensuite à la prochaine
  5. until
    Vlm Ocean Race #4: Melbourne - Hong Kong ( VO65 )
  6. OAD - Bateaux "Once A Day"

    Attention à ne pas se faire trop mal en tapant la ligne de changement de date.
  7. qtVlm

    J'ai un autre problème avec cette version. Pour les routages avec pivots, avant le routage "primaire" était conservé quand on faisait un pivot et on pouvait en essayer plusieurs, avant d'éventuellement décider de l'éliminer en transformant le dernier en route. Maintenant je n'arrive pas à conserver ce premier routage
  8. LMNH - bateaux manchots permanents

    Pour le classement (et pour ceux que ça préoccupe, bien sûr!), rien n'interdit à quiconque d'en concocter un à son propre goût, aussi...
  9. LMNH - bateaux manchots permanents

    No comment Edit: Non finalement, juste un... je ne participerai pas a la dernière course de la série
  10. LMNH - bateaux manchots permanents

    Sais pas vraiment pourquoi tu dis ça. ( encore moins pourquoi tu dis rien ) ma remarque n'était pas méchante, puis faut de tout dans la vie, et cette découverte de l'Afrique de l'Ouest était intéressante, notamment pas tes commentaires. ( puis autres causes possible de la désaffection : La distribution de points : les égalités à 5pts et/ou la trop grosse prime aux podiums ?)
  11. Record des 3 Mers 2018

    Changement de parcours pour la 180101 avec un passage a tribord de Espanola.
  12. LMNH - bateaux manchots permanents

    dommage Logeo80 car j'aime bien me mesurer avec ton . Reste une course pour nous départager et te passer devant comme tu me l'as fait aux 3 mers. pour l'animation il est vrai qu'elle a un peu baissée et je rejoins smily , il faudrait un peu plus de cailloux pour redonner du mordant au ! je ne me sens pas encore de proposer une course week-end , cela viendra peut-être un jour. Voilà mon point de vue.
  13. qtVlm

    Pour la 572 béta 3 sur W10 quand je mets "positionner le grib à l'ETA je perds souvent les valeurs de force de vents (pas les flèches). C'est très gênant edit : ça revient avec une sync
  14. LMNH - bateaux manchots permanents

    No comment Edit: Non finalement, juste un... je ferai la prochaine série en "normal"
  15. LMNH - bateaux manchots permanents

    Par interactivité, tu veux dire quoi ? Le bavardage ? si c'est ça, t'en aura encore moins en mode normal....30 messages pour les 11WE: Africa West Coast Tour Puis, puisque tu en parles, cette série, n'était pas très amusante en LMNH, car le défi de rejoindre l'arrivée était à chaque fois trop facile ! ( ceux qui se sont échoués le furent par erreur ou prise de risques inconsidérés pour essayer d'aller trop vite ) En espérant retrouver dans la prochaine série, le plaisir de devoir batailler pour arriver à bon port & ensuite essayer d'aller un peu plus vite que les autres. Sinon, c'est vrai qu'il faudra pour s'amuser un peu plus qu'avec son LMNH inscrire aussi un bateau normal.
  16. Funny boat picture

  17. LMNH - bateaux manchots permanents

    toute bête, persuadé de finir encore dans les derniers ( un départ rapide, mais en restant au large + un @-1 qui ramenait vers la côte et enfin un ordre qui écartait vers le large pour bénéficier du meilleur angle de vent fort sur la fin ) Pourquoi avoir tant longé la côte, et ensuite partir encore plus au large que moi ? Murphy, Fripouille & Podingue : il ne vous reste plus qu'une course pour avoir vous aussi au moins un podium comme tout le monde
  18. Joyeux Anniversaire !

    Bon anniv' à Dant et Seven-Hoii 29!
  19. Last week
  20. qtVlm

    Roger that! BTW congrats on the victory coming from the north last week into Grenada, as we call it.
  21. qtVlm

    The official race made some changes to avoid some iceberg. VLM followed: http://www.virtual-winds.org/forum/index.php?/topic/7783-vlm-ocean-race-2017-18/&do=findComment&comment=279760
  22. qtVlm

    Was there a reason that the ice zone protection area just now changed in the middle of the race for me? If I hadn't switched race platforms I would never have noticed it and was inches to hit land. Can we protest for redress if i had? Anyway love the sailing and the vlm!!!
  23. Vlm Ocean Race 2017-18

    C'est vrai que je l'ai vu de justesse. T'aurais pu rester.... A bientôt sur la 4 Micha
  24. Vlm Ocean Race 2017-18

    Glou à tous, Merci pour le changement de NSZ Sans moi Bons vents à tous O_C
  25. Yves Le Blevec : « j’ai vu la dégradation structurelle du bateau » Par Redacteur - 15 décembre 2017 Nous s avons pu joindre Yves Le Blevec ce jour, 24h après son chavirage. Il se trouve à Punta Arenas au Chili dans un hôtel et cherche des solutions pour récupérer son trimaran. « A partir du moment où j’ai été exfiltré de mon bateau par une équipe assez brillante de sauveteurs chiliens, je ne maitrisais plus grand-chose. L’hélicoptère m’a conduit à Puerto Willian et à partir de là j’ai eu un rapide check médical et juste après j’ai pris un avion vers Punta Arenas, la ville importante du sud du Chili. C’est là où on a pris les photos avec les forces armées et le consul de France. J’ai fait les procédures pour entrer au Chili où j’avais mon passeport sur moi. J’ai un visa pour 90 jours. Actuellement. Je dois m’organiser matériellement pour m’acheter des vêtements.Concernant le bateau, on a une balise pour suivre le bateau tous les ¼ d’heure. On a 1 an d’autonomie de batterie. Il dérive actuellement vers le nord-est en passant très au large des iles des Etats. La question est de voir quels sont les moyens que l’on peut mettre en œuvre pour le récupérer. Ce qui est loin d’être simple parce qu’il y a peu de moyens et qu’il y en a encore moins avec la pleine saison touristique et également les conditions météos qui sont vraiment difficiles. On n’a pas encore de solutions pour l’instant pour atteindre le bateau, puis ensuite mettre en place le remorquage. La situation est compliquée. Ce qui m’est arrivé, c’est très simple, je naviguai depuis le début sur un rythme assez prudent. J’étais à 100% du potentiel du bateau quand les conditions de mer étaient bonnes et faciles et je levais le pied, ralentissais quand c’était difficile pour le marin ou le bateau. Je savais que ce n’était pas une course de vitesse mais une course dans la durée. On savait qu’après le Cap Horn, avec des vents de secteurs ouest, il y a une accélération mécanique avec la Cordilière des Andes sur une bande vent assez forte sur 100 miles où c’est compliqué pendant 5-6h. C’était prévisible et je m’étais préparé à cela avec une combinaison de voilure adaptée. J’étais avec 3 ris dans la GV avec un J4 spécialement conçu pour cela, un tourmentin, une voile toute petite qui fait 20m2 au lieu d’un J3 de 50m2, qui permet de ne pas surtoiler le bateau dans ces conditions. Toujours est-il qu’il y avait de la mer, du vent et je suis incapable d’expliquer pourquoi cela est arrivé. En naviguant entre 12 et 15 nds au près, je m’assurais d’avoir une stabilité sur le bateau, de ne pas aller au-delà de 15 nds et de ne pas descendre en-dessous des 12nds parceque le pilote avait vraiment du mal à maintenir une direction stable du bateau. La mer était assez forte et l’idée n’était pas d’aller vite mais forcément au près, les coques tapaient, j’avançais en essayant d’avoir une vitesse adaptée à la force du vent et à l’état de la mer. Lecteur vidéo 00:00 02:46 Les vagues étaient assez longues, mais c’était presque de la mer à plusieurs étages pas très bien organisés, grosses et pas très régulières. Il y avait parfois une combinaison de vagues qui faisaient de jolis tremplins même si j’essayai de contrôler la vitesse. J’avais confiance dans le bateau qui était adapté à ce défi. Je suis assez surpris de la casse radicale qu’il y a eu et je n’imaginais pas ce genre de choses. Dans un passage de mer où il faisait nuit, sous pilote où j’essayai de maintenir un équilibre entre la vitesse et le cap, il y a un moment donné où le bateau est retombé sur une vague avec un grand crac, un crac plus violent que les autres. Ce qui m’a interpellé c’est que cela a éteint l’ordi qui a sauté de sa base et coupé son alimentation. Ce qu’il m’a fait le plus peur c’est d’avoir un coupure électrique totale. La première chose que j’ai faite c’est de vérifier que l’électronique était encore en marche et que le pilote avait encore la main. Ce qui était le cas. Cela m’a pris quelques secondes, de voir l’ordi redémarré. Mais dès que le bateau a commencé à réaccéléré, j’ai entendu d’autres bruits et d’autres craquements et j’ai senti le bateau gîté de façon anormale. J’ai compris qu’il se passait quelque chose de beaucoup plus grave qu’un simple plantage d’ordi. La veille de l’arrivée, j’avais eu une belle journée où j’avais passé plusieurs heures sur le pont pour checker le bateau. Au niveau structurel, j’ai passé tout en revue visuellement, le pont, tout ce qui pourrait générer un suraccident. Je n’ai rien détecté de problématique. J’avais une checklist que j’ai passé intégralement en revue. Par rapport à un « simple » chavirage où le bateau est retourné, tout ce qui se dégrade c’est le grééement courant dormant mais la structure du bateau peut ne pas se dégrader. Là, j’ai dû passer une douzaine d’heures à l’intérieur du bateau entre le moment où il a chaviré et le moment où j’ai été évacué et j’ai pu constater la dégradation structurelle sérieuse du bateau et il n’y a pas de raisons que cela s’arrange. Je ne suis pas très optimiste quant à la possibilité de remettre le bateau en état par la suite. Mais à la limite, ce n’est pas la question que je me pose. Il n’est pas question de laisser un bout de plastique derrière moi. On regarde des solutions pour aller chercher l’épave ; l’analyse de ce que l’on pourra faire, on la fera après à tête reposée. Pour l’instant, il faut faire les choses dans l’ordre. Ma priorité, celle de l’équipe et celle d’Actual c’est de récupérer le bateau. »
  26. Funny boat picture

  27. Apprendre QtVlm

    Je ne sais pas ce que tu entends exactement par "refaire un routage", là, mais ce qui est sûr, c'est que si tu reprends une route précédemment définie dans un nouveau grib tout juste chargé, et que tu l'optimises (par un clic droit sur son tracé, par exemple), elle va devenir l'équivalent d'un nouveau routage, sauf que c'est ultra-rapide! Tip: pour cette optimisation, éviter le plus possible de conserver plein de points "non modifiables", ou bien des points trop rapprochés les uns des autres, qui brideraient alors un peu la capacité de la routine à actualiser la route rapidement et au mieux... Penser aussi, le cas échéant, à décocher l'option "Formule VLM pour le VB-VMG" de cette route à optimiser, pour que ce ne soit pas trop long, quitte à la recocher après, si on le juge nécessaire.
  1. Load more activity
×