Jump to content
  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Fripouille

    Golden Globe Race

    (traduction) JOUR 83: Les autorités australiennes de sauvetage mènent une mission multinationale pour secourir le solitaire indien GGR, blessé, du yacht démoli au large de l'océan Indien sud Actualité médiatique 13h00 UTC 22.9.2018 Les Sables d'Olonne Au début de la journée , le QG de Golden Globe a finalement reçu un SMS de Abhilash Tomy , le solitaire indien blessé qui a débarqué vendredi dans le sud de l’Océan Indien à environ 900 miles au sud-ouest de Perth, en Australie. EPIRB.CANT WALK.MIGHT BESOIN BESOIN DE STRETCHER Position: 39 ′ 25.297 S 077 ′ 30.629 F au 22 septembre 02:28 UTC Des messages subséquents, les autorités de sauvetage en Australie et en Inde savent maintenant que le commandant de la marine de 39 ans est en sécurité à bord de son yacht Thuriya , mais est immobilisé dans sa couchette. Son dernier message a été diffusé à 21h57 UTC LIRE: CAN MOVE TOES. FEEL NUMB. NE PEUT PAS MANGER OU BOIRE. TOUGH 2 REACH GRAB BAG Le MRCC de Canberra a par la suite capté les signaux d'urgence du yacht et coordonne actuellement une mission de sauvetage multinationale. Un avion de ligne a été envoyé de Perth, en Australie-Occidentale, pour évaluer la situation et devrait atteindre la région vers 02h30 UTC dimanche. L'avion a suffisamment de carburant pour rester en poste pendant 3 heures, lorsque son équipage évaluera les dommages causés au yacht indien de 36 pieds et tentera d'établir un contact radio avec Tomy . L'avion survolera également le voilier irlandais Hanley Energy Endurance de Gregor McGuckin, également démantelé lors de la même tempête. McGuckin a depuis mis en place une plate-forme de jury et tente de faire de la voile à 90 milles de distance jusqu’à la position de Tomy . Les autorités australiennes sont également en train de repositionner un avion de recherche et de sauvetage à la Réunion pour aider à la mission de sauvetage avec la frégate de classe Anzac HMAS Ballerat qui se prépare à quitter Perth . Il faudra 4 à 5 jours pour atteindre la zone, mais un hélicoptère et des installations médicales complètes se trouvent à bord. Le navire de patrouille français Osiris , qui devrait arriver à Thuriya dimanche matin, est beaucoup plus proche . Elle a également des installations médicales à bord. Indépendamment, les autorités indiennes ont envoyé un avion militaire de Maurice qui pourrait atteindre la zone autour de 23h30 UTC aujourd'hui et ont détourné des exercices au large de l'Afrique du Sud de la frégate INS Satpura et de la mission pétrolière INS Jyoti. À 10h00 UTC aujourd'hui, Gregor McGuckin a téléphoné au siège de Race. Le navigateur irlandais a indiqué qu’il avait utilisé son mât de spinnaker pour installer une plate-forme de jury simple, mais qu’il avait trouvé que le tube en alliage se courbait en fortes rafales. Il a également des problèmes avec le moteur, qui ne cesse de s’arrêter. Cela peut être dû à la contamination du carburant lorsque le yacht a été roulé et démonté vendredi. Il doit également diriger sa main après que sa girouette se soit cassée le mât. Peu importe, Gregor fait le meilleur temps de Tomy dans les circonstances et estime qu'il pourrait atteindre Thuriya position de 18h00 à 24h00 UTC le dimanche. Les organisateurs de course lui fournissent des informations de portée et de relèvement régulières. Le skipper estonien Uku Randmaa, actuellement à 400 milles à l’ouest des deux voiliers en détresse, mettra 3 jours pour atteindre le secteur et prévoit d’assister Gregor . Le Néerlandais Mark Slats, qui se trouve à environ 250 milles au SO de la zone de sauvetage, a été dispensé de faire demi-tour pour aider. Il fait toujours face à des vents de 40 nœuds et à des mers de 15 m et a été lavé par-dessus bord au cours de l’un des nombreux renversements de la journée, mais il a été sauvé grâce à son câble de sécurité. Il rapporte qu'il n'a jamais vu des conditions aussi mauvaises. Une vague s’est écrasée sur son bateau Ophen Maverick , a percutéles planches des cabines de descente et a inondé l’électricité du bateau, provoquant un petit incendie qui s’est rapidement éteint. Le reste de la flotte de GGR a bien fait de faire le nord pour éviter une deuxième tempête visqueuse qui s’approche maintenant de l’ouest, et qui devrait maintenant passer au sud d’eux. Il y aura toujours de grosses vagues et des vents forts, mais rien de tel que la flotte moyenne des 24 dernières heures Les organisateurs de courses continuent de travailler en étroite collaboration avec le Centre australien de coordination des opérations de sauvetage et sont extrêmement reconnaissants des efforts déployés par toutes les parties concernées.
  3. Today
  4. Logeo80

    Golden Globe Race

    Longue Route 2018 officiel Conditions très sévères dans l'océan Indien en ce moment, deux concurrents de la GGR ont été roulés et ont dématés, l'un d'eux, l'Indien Abhilash Tomy a été blessé. Nehaj (en rouge) de Lady Suzanne est le bateau manoeuvrant le plus proche. L'organisation de la Longue Route vient de lui transmettre la position afin de porter assistance si besoin est et de rendre compte au MRCC... Moins dramatique: Patago prévoit de faire escale à Capetown pour vérifier ses safrans endommagés par des filets dérivants. Affaires à suivre...
  5. Fripouille

    Golden Globe Race

    MISE À JOUR GGR. 22/9/18 Le Centre Australien de Coordination des Opérations de Sauvetage travaille d’arrache-pied pour évaluer et coordonner toutes les options possibles de sauvetage d’Abhilash Tomy, qui est aussi éloigné que l’on puisse l’être de toute aide. L’organisation de la GGR a reçu les messages suivants de la part de TOMY aux premières lueurs de la matinée. « EPIRB activée. Extrêmement difficile de marcher, peut-être besoin de civière, ne peut pas marcher, heureusement en sécurité à l’intérieur du bateau. Impossible d’atteindre le 2ème YB3 ou quoi que ce soit. Téléphone satellite hors service ». Tomy est immobilisé sur sa couchette à l’intérieur du bateau après avoir été roulé par une vague et avoir démâté hier. Il utilise l’unité de messagerie portable Yellow Brick YB3 pour communiquer. Les piles de cet appareil peuvent durer des jours. Son unité de suivi externe YB3i fournit toujours des données de position au tracker du site officiel de la GGR, mais la liaison électrique avec les batteries du voilier est endommagée. Le YB3 tenu à la main est également un GPS de secours. Le téléphone satellite principal est endommagé. Il y a un deuxième téléphone satellite et une deuxième unité d’envoi de message YB3 dans son sac d’urgence, mais il ne peut pas atteindre ces unités pour l’instant. Il a également une radio VHF à main AVIATION dans ce sac. Nous lui avons demandé d’essayer de récupérer ces éléments de sécurité au cas ou un avion serait envoyé d’Australie ou plus tard d’Inde pour partir à se recherche. Si ces vols ont lieu, ces deux moyens pour communiquer seront très importants. Il est à 2 000 milles de l’Australie, alors le temps pour les avions de se rendre sur place sera très court. Un navire de pêche français pourrait être dérouté sur la position d’Abhilash mais il n’arrivera pas sur place avant plusieurs jours. Un navire de la marine australienne est envisagé pour une assistance, mais cela peut prendre 5 jours ou plus. Un avis a été envoyé à tous les navires de la zone pour vérifier s’ils peuvent aider dans cette situation de détresse. Le skipper de la GGR UKU RANDMAA se trouve à 400 milles à l’ouest et se dirige sur zone. Il rejoindra également GREGOR, qui a également démâté. Il lui faudra environ trois jours pour atteindre le site. Sur le téléphone satellite, Gregor a confirmé qu’il réparait son bateau et espérait être en mesure de se diriger au moteur vers Tomy. Son régulateur d’allure a été endommagé lorsque le mât est tombé, alors il doit maintenant diriger lui-même son voilier. Son système de gouverne fait des bruits étranges mais fonctionne. Il est à 100 milles dans le sud-ouest de Tomy et il faudra au moins une journée pour l’atteindre, si le temps le permet. Il n’est pas encore sûr du moment où il pourra débuter sa progression. Mark Slats a appelé la direction de la GGR pour confirmer qu’il est toujours dans des creux de 15 mètres et des vents de 40 nœuds, mais il semble qu’il réussisse à garder son calme malgré la situation. Les conditions sont en train de se s’améliorer. Il a failli tomber à la mer à un moment donné et l’intérieur du bateau a été inondé lorsqu’une vague a percuté la porte de sa descente. Il a été couché de nombreuses fois et n’avait jamais vu de telles conditions auparavant. Sa radio HF est endommagée et d’autres équipements électriques également. Il est plein de contusions mais tient bien le coup. Il est cependant très frustré que sa position et les vents prévus ne lui permettent pas de se diriger vers Tomy, à 230 milles à l’ouest. L’organisation de la GGR lui a conseillé de ne pas essayer, car il serait trop risqué pour lui d’affronter ces forts vents au près. L’équipe de la GGR continue de travailler en étroite collaboration avec le Centre Australien de Coordination des Opérations de Sauvetage et est extrêmement reconnaissant des efforts déployés par toutes les parties concernées. Il semble que le reste des skippers de la GGR a bien fait de faire du nord au cours des derniers jours et que le pire de la grosse tempête qui s’approche pourrait passer au-dessous d’eux. Il y aura toujours une grosse houle et des vents forts, mais rien de comparable a ce qu’a subit le milieu de flotte ces dernières 24 heures.
  6. Fripouille

    Golden Globe Race

    Il y a 6 heures: EXCITING NEWS!!!!! MESSAGE JUST RECIEVED FROM Abhilash Tommy... UNABLE 2 LEAVEBUNK.WILLTRY2CHECKPHONEANDMASTBYDAY Position: 39' 26.323 S 077' 29.848 E at 21 Sep 22:44 UTC BACK IS EXTREMELY STIFF.DIFFICULT TO. EPIRB AND EXACT SITUATION Position: 39' 26.298 S 077' 29.862 E at 21 Sep 22:47 UTC This means he will have received GGR previous message and JRCC message previously sent...Looks like the mast is still hanging over the side...NOT GOOD! and he will try to phone us on the hot line with sat phone. It means even if we loose the YB3i tracker...his two mobile YB3 texting units will be able to give position.in the future.. we have acknowledged receipt of his message back to him and advised rescue operation underway..and standing by 24hr HOTLINE for his phone call. STILL A LONG WAY TO GO...but great news for all involved. HUGE effort underway with AUSTRALIA MRCC ..THANKS for all good wishes and good luck to all involved now. #GGR2018
  7. Fripouille

    Golden Globe Race

    INFO Médias à 21h00 UTC Aucune autre communication établie avec Abhilash Tomy, le skipper indien de la Golden Globe Race, âgé de 39 ans, depuis son message texte inquiétant à 12:09 UTC aujourd’hui: “Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever”. Les organisateurs de la course travaillent en étroite collaboration avec le Centre de Coordination des opérations de Sauvetage australien à Canberra, qui a lancé une alerte tous navires et coordonne actuellement les opérations de secours menées par les Autorités de la Défense australiennes. Les Australiens collaborent également avec le Centre de secours maritime français basé à La Réunion, dans le sud de l’océan Indien, qui tente de contacter un navire susceptible de porter assistance, notamment un navire français de contrôle des pêches qui se trouve dans la zone. Le commandant Tomy est un officier de l’aviation navale, en service dans la Marine Indienne, qui a également été alertée et se tient prête à porter assistance et aider au sauvetage. Don McIntyre, le Président de la course basé aux Sables d’Olonne où les skippers de la Golden Globe Race ont pris le départ le 1er juillet pour ce tour du monde en solitaire, a commenté ce soir : « Nous sommes très reconnaissants envers toutes ces organisations internationales pour avoir mobilisées leurs ressources si rapidement et pour le rôle de chef d’orchestre mené par le MRCC à Canberra”. La position du voilier Thuriya de Tomy, la réplique du Suhaili de Sir Robin Knox-Johnston, vainqueur du premier GGR il y a 50 ans, se trouve à environ 1900 milles nautiques au sud-ouest de Perth, en Australie occidentale. Le fait qu’Abhilash n’ait pas été en mesure de prendre contact par SMS ou téléphone, ni de déclencher sa balise de détresse est inhabituel et suggère qu’il reste frappé d’incapacité. Le seul lien que nous recevons du voilier est celui du signal de suivi de position du tracker, mais la durée de vie des batteries est limitée. D’autres concurrents de la Golden Globe Race ont été alertés de la situation et vont essayer de porter assistance lorsque cette tempête s’estompera. Gregor McGuckin, lui-même actuellement en alerte “CODE ORANGE” suite au double démâtage de son voilier plus tôt dans la journée, se trouve à moins de 100 milles au sud-ouest de la position de Tomy, avec des moyens de communication en bon état de fonctionnement à bord. Il nous rapporte que les conditions sont maintenant plus modérées, que tout va bien et est sécurisé à bord de son voilier Hanley Energy Endurance. L’Irlandais a également confirmé que le moteur de son bateau restait opérationnel après son retournement à 360°. Après avoir effectué les réparations, il informera le Quartier Général de la course si et quand il pourra se diriger vers la position de Thuriya. Le skipper estonien Uku Randmaa est un autre bateau à portée, à quelque 450 milles à l’ouest de Thuriya et navigue à sa vitesse maximale dans sa direction. Le Néerlandais Mark Slats est actuellement 2ème du classement général, mais avec son Rustler 36 Ophen Maverick, il est toujours confronté à des conditions extrêmes. A 230 milles au sud-est du voiler indien et, après avoir été renversé plusieurs fois dans la journée, il n’est pas en position de revenir en arrière de manière sécuritaire pour l’instant. Le MRCC de Canberra publiera un rapport dès qu’il aura reçu une confirmation officielle des moyens de sauvetage aériens / maritimes disponibles et mis en place.
  8. Yesterday
  9. maitai

    Golden Globe Race

    c'est chaud, et c'est pas fini
  10. cab

    Golden Globe Race

    Dématé, le dos en miettes et immobilisé dans une tempête à 70 noeuds de vent et houle de malade.. c'est normal sur la GGR ! Courage à lui, il va lui en falloir..
  11. Fripouille

    Golden Globe Race

    Abhilash Tomy has been dismasted and sustained a Back injury and cannot move. A Press Release and update will be issued as soon as possible covering this and Gregor McGuckin Empowered by Hanley Energy #GGR2018 JOUR 82 – ALERTE INFO CODE ROUGE après que la GGR ait été frappée par une énorme tempête dans le Grand Sud. Abhilash Tomy et Gregor McGuckin ont été roulés par les vagues et ont démâté. Mark Slats a été violemment couché par deux fois 21.9.2018 – Les Sables d’Olonne, France Les solitaires de la Golden Globe Race ont été frappés par une violente tempête au milieu de l’Océan Indien. Les vents de 70 noeuds et les vagues de 14 mètres ont provoqué le démâtage de l’Indien Abhilash Tomy et de l’Irlandais Gregor McGuckin et ont couché par deux fois le Hollandais Mark Slats, actuel second de la course. McGuckin et Slats ont rapporté qu’ils allaient bien mais Abhilash Tomy, officier de la marine indienne qui était en train de réaliser là son deuxième tour du monde en solitaire s’est blessé. Un CODE ROUGE a été déclenché après que le Quartier Général de la course ait reçu ce message à 12 h 09 UTC aujourd’hui : “Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever”. Les autorités de sauvetage maritime ont également été alertées : Position: 39 ‘38.420 S 077’ 22.565 E. Conditions météorologiques et mer extrêmes. La Direction de Course lui a demandé de confirmer s’il pouvait allumer son téléphone satellite, si le mât était toujours le long du bateau et s’il avait déclenché son EPIRB. Elle attend toujours une réponse. NOUS n’avons pas d’autres informations pour le moment … Il a été demandé aux concurrents de se rapprocher de sa position si possible. Le voilier le plus proche se trouve être le Biscay 36 Hanley Energy Endurance de Gregor McGuckin, quelques 90 milles dans le sud-ouest du Thuriya de Tomymais le voilier a également démâté au cours de la même tempête et l’Irlandais s’est réfugié à l’intérieur en attendant que le temps s’améliore. Gregor a rapporté plus tôt que l’intérieur de son bateau était en désordre mais que ses réserves de gasoil n’ont pas été contaminées. Il a suffisamment de carburant pour rejoindre la position d’Abhilash si les conditions le permettent. McGuckin a d’abord alerté le QG de la course à 5h40 aujourd’hui : “NUIT VIOLENTE. COUCHE. ARTIMON ARRACHE. TOUT LE RESTE EST BON”. Lors de l’appel satellite hebdomadaire, peu avant de perdre son mât principal, l’Irlandais a déclaré au QG de la course : «Grosse mer et vents très forts en provenance du sud-ouest. Je lutte maintenant pour garder le bateau vent arrière. Nous avons pris un choc très violent lorsque nous avons perdu l’artimon. C’est arrivé très rapidement et cela a également frappé le régulateur d’allure et le pataras principal. Je voulais conserver l’artimon mais j’ai dû le libérer. Je navigue désormais à sec de toile en traînant des chaînes pour freiner le bateau et je suis encore au dessus de 6 noeuds, frappé par de méchantes vagues. La puissance de ce vent de force 9 est incroyable. Le baromètre est descendu à 1015 en quelques heures.” Il n’y a pas vraiment d’eau à l’intérieur puisque la porte était fermée mais il règne partout un grand désordre. “Mon AIS a sombré avec le mât. Je vais avoir besoin de 36 h pour ranger tout cela dès que le mauvais temps sera passé”. Puis McGuckin a appelé le téléphone d’urgence pour dire : “chaviré et démâté. Mât libéré…pas de dommage au niveau de la coque…pas d’eau à l’intérieur…équipements de sécurité et de communication sécurisés…portes et trappes sécurisées…chaînes à la traîne”. Don McIntyre, qui a pris l’appel, rapporte : «Gregor n’a pas demandé d’assistance pour le moment. Il prévoit de traverser le reste de la tempête qui devrait s’atténuer vers 19h00 UTC, puis ré-évaluer ses options. Il n’a plus qu’un seul tangon de spinnaker car le second a été emporté avec le mât. Tomy et McGuckin sont tous deux situés à quelques 1 900 milles à l’ouest du cap Leeuwin, en Australie occidentale. Le danger perdure même lorsque les vents diminuent.” Le Néerlandais Mark Slats en deuxième position a envoyé à 10h55 UTC: » VENTS DE 60 NOEUDS A 0 EN 15 MIN. MER HORRIBLE. COUCHÉ DEUX FOIS MÊME SANS VENT » Des inquiétudes se portent aussi sur les concurrents de la flotte qui sont maintenant à plus de 3 500 miles derrière Jean-Luc Van Den Heede, le leader de la course. Une deuxième tempête se développe depuis plusieurs jours et devrait les dépasser dans les prochaines 24 heures, avec potentiellement une houle de 10 à 14 m pendant les 48 prochaines heures. McIntyre ajoute : « La Direction de course a conseillé à la flotte intermédiaire de se diriger vers le sud il y a plus de deux jours et pour l’arrière de la flotte de se diriger vers le nord aussi rapidement que possible pour minimiser l’impact de ces deux tempêtes. Les skippers y sont parvenus mais ces systèmes météorologiques ont toujours un impact. L’équipe GGR et moi-même vivons ces tempêtes avec les participants 24 heures sur 24. Ce sont des marins solides; ils font parti de la famille, et même si nous savons qu’ils sont bien préparés à gérer cela, nous savons aussi que l’océan Austral est un endroit puissant. La seule personne non affectée par les tempêtes est Jean-Luc Van Den Heede dont le voilier Matmut file vers la longitude du cap Leeuwin dans un système météorologique différent.” Ce matin, le Français a rapporté : “JOURNÉE PAISIBLE SOLEIL DÉJEUNER EN TERRASSE ! QUEL CHANGEMENT :)”.
  12. Fripouille

    Golden Globe Race

    Si JEAN-LUC VAN DEN HEEDE navigue ce matin paisiblement en bordure d'une bande de hautes pressions qui va bientôt l'envelopper et fortement le ralentir, ses poursuivants sont dans une situation beaucoup moins confortable...et c'est peu dire ! Tous ont suivi les recommandations de la direction de course, à part peut-être ABHILASH TOMY qui est une fois encore le plus rapide à un peu plus de 7 noeuds de moyenne ces 4 dernières heures. Il a légèrement augmenté son avance sur GREGOR MCGUKIN et rattrapé un peu MARK SLATS, qui n'est plus qu'à 120 milles devant lui. Si l'Indien n'est pas épargné par les problèmes (entrées d'eau, humidité permanente, etc...), il fait preuve d'une incroyable capacité à aller vite et sa trajectoire montre une vraie confiance dans sa capacité à gérer le mauvais temps. Les éléments sont déchaînés pourtant et le Grand Sud présente un impressionnant visage ce matin. C'est une dépression très creuse qui s'est abattue cette nuit sur le premier peloton des poursuivants et ils sont maintenant au cœur d'un système qui va les marteler encore 24 h. Du nord, les vents qui pourraient atteindre les 70 noeuds vont rapidement passer au sud, levant une houle énorme et désordonnée qui devrait dépasser les 10 mètres... La rapidité de ce violent système va permettre le retour d'un vent plus maniable dès demain soir. Mais la mer...L'inertie de la houle est beaucoup plus grande et rien n'arrête celle qui naît dans le Grand Sud. Nulle terre ne vient freiner sa croissance. En même temps qu'il développe la houle, un vent très fort la comprime et limite son amplitude. A contrario, sa diminution est synonyme de libération et les vagues enflent encore...les heures qui suivront ce coup de vent ne s'annoncent donc pas forcément plus confortables pour les concurrents de la GGR 2018... UKU RANDMAA semble avoir été relativement épargné pendant que SUSIE GOODALL est une fois de plus stoppée en bordure d'une zone de hautes pressions qui sera bientôt balayée par la plus grosse tempête (pour l'instant) de la course. Un énorme système dépressionnaire va frapper l'arrière de la flotte dans les prochaines heures. Heureusement, là aussi les concurrents ont suivi les recommandations de la direction de course et sont montés au nord pour échapper au plus fort du mauvais temps. TAPIO LEHTINEN, ISTVAN KOPAR, LOIC LEPAGE et IGOR ZARETSKIY vont également, pendant 24 h, subir le déchaînement des éléments, et voir grossir la houle, qui devrait les suivre encore plus longtemps que le premier peloton vu l'étendue du système, soit au moins trois jours...En queue de flotte, MARK SINCLAIR semble lui en avoir fini avec le courant d'Agulhas et est suffisamment nord pour échapper au plus fort de la tempête. Edit: Gregor McGuckin Empowered by Hanley Energy KNOCKDOWN and MIZZEN DISMASTED! Mark Slats in SURVIVAL MODE. Gregor has not requested any assistance. Messages received a short time ago. Gregor is scheduled to make his weekly safety satellite call in a few hours.
  13. desole, le 2eme etape est reportee a la semaine prochaine. en deplacement pro cette semaine je n'ai pas eu le temps de la mettre en place.
  14. sbs

    Fourmi Polaire

    Oui ca c'est kewl et facile à intégrer dans la nouvelle carto VLM.
  15. cab

    Fourmi Polaire

    C'est risqué.. tu pourrais avoir des gens taquins ! Tiens par exemple si au lieu de déplacer la bouée sud du Horn, on déplaçait la bouée nord pour la mettre vers 62S.. Enfin le concept peut-être sympa, mais sur une course dédiée à ça alors 😜
  16. farangfrog

    Fourmi Polaire

    On pourrait choisir chaque jour un joueur au hasard et lui laisser le droit de déplacer la bouée de son choix ?
  17. cab

    Fourmi Polaire

    Tu es le premier intéressé.. c'est toi qui doit faire monter les enchères pour t'autopersuader.. allez si il te faut un argument de plus : cette course s'appelle la Fourmi *polaire*.. et bon, on a eu tout le loisir de s'approcher du pôle nord (surtout un certain toutou ;p), mais le Sud on en reste loin, désespérément ! La bouée pourrait donc tout à fait "dériver" un peu au sud, pour respecter l'esprit de l'intitulé de la course !
  18. Fripouille

    Fourmi Polaire

    C'est une nouvelle version du jeu !!! : déplacement des bouées au fur et à mesure de l'avancement de la course (http://www.laguerredesfourmis.com/episode-1.php#chapitre)
  19. farangfrog

    Fourmi Polaire

    Moi qui essayais juste de faire monter les enchères
  20. Last week
  21. uboot2935

    Fourmi Polaire

    Ben alors, si on peut plus rigoler....
  22. farangfrog

    Fourmi Polaire

    La bouée, elle est où il faut qu'elle soit.
  23. Fripouille

    Fourmi Polaire

    Qu'est quoi ce bins contre les estistes ???? Fallait bien choisir son camp au début, epicétout, non mais....
  24. cab

    Fourmi Polaire

    Ah pardon, il y avait une action stratégique sous-jacente en jouant sur les droits élevés et la psychologie d'un extrême-ouestiste qu'on ne nommera pas.. bien bien bien !
  25. Bingo35

    Fourmi Polaire

    Clairement, la position très haute de la bouée Horn sud pénalise ceux de l'ouest, déjà bien taclés par la mto qui a choisi de ne pas laisser passer. De fait la route ramène vers les positions estistes, entérinant le retard pris par les ouestistes, et empêche d'opter pour une route plus sud, proche de l'ortho.
  26. Fripouille

    Golden Globe Race

    Les prochaines 48 heures verront deux énormes tempêtes passer au-dessus de la famille GGR. Ils savent qu’elles arrivent. Ils sont aussi prêts qu’ils peuvent l’être. Ils savent que ce ne sera pas la dernière et ils savent pourquoi ils sont là. Ce ne sont PAS des marins ordinaires. Ils sont aussi courageux et aventureux que n’importe quel astronaute ou héros sportif qui est passé avant eux. Je viens de recevoir les messages texte SATELLITE suivants au moment où j’écris ceci:Istvan : « Me suis fait coucher 0430Z je vais bien, j’ai pompé la cabine gréement ok mais pas de téléphone qui fonctionne VHF etc à la cape pour le moment » ; « BLU VHF inondées svp faites savoir à ma femme que je vais bien ». J’ai envoyé des alertes météo à la flotte concernant les tempêtes à l’approche. Peu de temps après, Uku a émis un appel téléphonique imprévu pour confirmer la dernière position de la tempête. Une heure plus tard, il a envoyé le message suivant :Uku : « Je suis si seul ici au milieu de nulle part » Ce Golden Globe, c’est comme aller sur la lune! C’est comme ça. Don
  27. jmeme

    qtVlm

    salut matai c'est bon pour moi.
  28. Fripouille

    Golden Globe Race

    https://www.facebook.com/goldengloberace/videos/194300111348881/ KOCK DOWN...Istvan Kopar Solo Circumnavigator has been Knocked down But OK and forecast wind in the area is only 20kts so the heavy wind must be further advanced. Tapio is only 18 miles to the SW and all OK...Messages just received one hour ago.
  29. uboot2935

    Fourmi Polaire

    Ben oui, l'interet c'est de tacler les estistes (encore que...pas sur) avec la benediction de Faranfrog qui se charge de la modif...... !
  1. Load more activity
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?

    Sign Up
×

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.