Jump to content

benco

Tavernaute
  • Content Count

    32
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

benco last won the day on December 24 2018

benco had the most liked content!

Community Reputation

14 Good

About benco

  • Rank
    Mousse
  • Birthday 12/02/1965

Profile Information

  • Genre/Gender
    Masculin/Male
  • Position
    région lyonnaise

Recent Profile Visitors

584 profile views
  1. Bonjour à tous Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii pour vos pensées amicales au moment de prendre un an de plus (ou de trop) Christophe
  2. C'est en effet fort possible ..... Pour éviter les confusions, (si c'est possible) est ce @sbs pourrait changer mon pseudo et le faire passer de ctr69 BRA KC en BENCO D'avance merci
  3. Bonjour à tous Je ne peux pas m'inscrire sur la VLM CUP ??? Qu'est ce que j'ai bien pu faire de mal pour être interdit de course
  4. Bonjour à tous Je suis en course à l'heure actuelle sur 2 parcours assez similaires : vlipper race 4 et C5 Pour ces 2 courses nous sommes en dessous de 45°Sud et pourtant mon ressenti par rapport au jeu n'est pas du tout le même .... Autant sur la C5 nous venons de vivre une belle passe d'armes au niveau de la porte des glaces n°5 avec des stratégies différentes, autant sur le vlipper race 4 on se retrouve à la queue leu leu pour une séance de tricot le long de la NSZ Je sais que ce débat n'est pas nouveau et que certains me répondront que c'est pour suivre les réels, je veux bien l'entendre mais est ce suivre les réels que de faire un changement de bord toutes les 5 minutes ?????? Si j'ouvre à nouveau ce débat c'est tout simplement car je me suis rendu compte que dans un an nous serons au même endroit à l'occasion du Vendée Globe et qu' à mon avis si on veut éviter un mois de course monotone et sans intérêt dans les mers du Sud il est temps de se pencher sur la question ... Pour ma part et comme vous avez du le comprendre, je suis totalement partisan pour la mise en place des portes des glaces beaucoup plus intéressantes en terme de stratégie et d’intérêt pour la course. Peut être est ce même l’occasion en se démarquant des autres plateformes de jeu d'attirer plus de joueurs Merci de donner votre opinion ou ressenti Christophe
  5. @Logeo80 , merci et bravo pour ton super travail .... Moi il me plait bien ton classement Et en plus ça me fait drôle de retrouver mon pseudo d''origine (celui que j'utilisais sur VR il y a déjà bien longtemps) Par contre je ne resterais pas longtemps en haut de l'affiche car j'ai pour habitude de couper avec VLM pendant les mois d'été ... Pffffffff avec ce classement je vais être obligé de rester sur le pont plus que d'habitude
  6. Bonjour à tous Le faible nombre de participants n'est pas (selon moi ) du au fait que la course soit réelle ou non ... Mais plutôt aux dates de départ de celle ci ... pour ma part je suis plus assidu au jeu durant l'hiver (période d'heure d'hiver) pour 2 raisons : Les heures des maj sont plus conformes à mon rythme de vie Je pratique plus d'activités sportives ou autres en extérieur durant l'été. Par contre l’idée de mini séries me plait bien même si je pense que la durée de 2 ou 3 semaines me parait trop. Des courses d'une dizaine de jours (2 semaines au grand max) me parait plus sympa surtout si il y en a une nouvelle tous les mois, un petit break de 2 semaines entre 2 courses me parait inévitable pour éviter la surchauffe. Quant à la série des 3M, même constat : éviter qu'une des 3 régates ne dépasse la semaine de navigation car on se rend compte que très souvent c'est la plus longue qui obtient le moins de succès En résumé et d'après mon humble avis, hormis les grandes courses pour suivre les réels (VG, TDM, TJV, RDR etc ...) les courses les plus intéressantes sont les plus courtes avec pour exemple les courses du weekend qui drainent beaucoup de candidats. Pa contre pour contenter tout le monde, des courses à record ouvert à l'année du 01/01 au 31/12 (traversée de l'Atlantique de la mer Med, du Pacifique ou TDM et d'autres à imaginer) peuvent attirer les plus téméraires .... De toute les manières je me contenterais de ce qu'il me sera proposé Merci pour le boulot effectué par les admins et joyeux Noel à tous
  7. Bonjour à tous Logeo (grand merci pour tes infos) tout comme moi n'avons cherché rien d'autre que d'animer le forum Route du Montebello sans prétention aucune .... Fort heureusement mes écrits ne risquent en aucun cas d’être considéré comme plagiat !!!!!! Bonne fin de course à tous
  8. 10/11/18 600 miles au SW des Açores Vu que je ne vais pas gagner la route du rhum cette année, je cherche les explications à mon échec … En aucun cas mes qualités de navigateur et de fin tacticien ne peuvent être mises en cause, donc mes piètres résultats viennent d’ailleurs !!! Je pense avoir trouvé… mon bateau n’est plus assez rapide pour rivaliser avec les meilleurs. Après avoir cassé ma tirelire, j’ai donc cherché vers qui me tourner pour avoir des conseils de pro On m’a donc conseillé d’aller voir un certain Michel, professeur, (j’avoue ne pas bien avoir compris) qui tiendrait un bijouterie à temps perdus spécialisé en joyaux ???. Du grand n’importe quoi !!! Pas grave, perdu pour perdu je vais aller le voir … Pas facile de le trouver, on m’avait indiqué son adresse de manière un peu floue. Il travaillait sur un port au milieu de la forêt !!! Étonnant non, quoique pour trouver des mats pour bateau quoi de mieux que de se trouver au milieu d’une forêt. Arrivé chez lui, je découvre que lui il a gagné le Rhum comme un géant … Son premier conseil est de m’aiguiller (normal dans une forêt de pin) vers les class 40 ??? En tant que professeur il est gonflé de me proposer une classe de 40 : classe surchargé égale classe coulée (ça commence bien les conseils) Ou alors la classe IMOCA mais par contre un vieil IMOCA car ma tirelire n’est pas assez fournie pour un IMOCA dernière génération avec des.... feuilles ??? Ah oui c'est logique forêt =feuille (j'ai quand même de la peine à le suivre le professeur) La vieille classe IMOCA qu’est-ce que ça peut bien être ? Une classe avec des vielles personnes peut-être... il y aurait Isidore, Marcellin, Oscar, Charlotte et Albertine. Houlà même moi je me fais peur en me relisant Il vaut mieux que j’arrête pour aujourd’hui Bon vent à tous et bon apéro (je devrais peut être réduire ma consommation) Christophe skipper (un peu allumé c’est vrai) de benco3
  9. 9/11/18 quelques part entre les Açores et la Guadeloupe Cinquième jour de course et peu de changement depuis hier et ça ne bougera pas beaucoup d'ici l'arrivée. Le passage de l'entonnoir de l'anticyclone va permettre aux mieux placé de se départager . Pour moi la course est fini et j'ai donc du ranger le bazar que j'avais mis sur mon lieu de travail... Il faut dire que pour faire illusion j'avais mis le paquet en modifiant mon poste de travail au boulot... J'avais caler mon bureau tribord amure en soulevant le coté droit de 20 ° pour simuler la gite du bateau, par contre je passais mon temps à ramasser mon stylo . Ma collègue prénommée Alizée avait sorti le gros ventilateur pendant qu' une vague collègue d'Embrun me jetait de temps en temps de l'eau . Je pense qu'elle s'était un peu trop pris au jeu car j'ai fini trempé malgré mon ciré jaune que je vais d'ailleurs garder pour la manif de la semaine prochaine. Franchement ça pataugeait un peu et je ne vous raconte pas l'état de mes dossiers . Ceux qui ne sont pas mouillées se sont envolés mais ceux qui ne se sont pas envolés sont mouillés Pour tout vous dire quand j'ai vu l'état de mon bureau j'ai compris que j'étais passé près d'une dépression . Pour retrouver le moral rien de mieux que l'apéro du vendredi soir à base de rhum pour éviter le rhume ... Bon vent à tous Christophe skipper qui n'hésite pas à se mouiller sur benco3
  10. 8/11/18 au large de l’archipel des Açores 4ème jour de course: Pour moi la messe est dite, je ne gagnerais pas la route du rhum cette année, j'aurais beau allumer des cierges ça ne changera rien ... Par contre difficile de dire qui est le mieux placé pour conquérir le Graal entre les extrêmes sudestistes et les norwestistes. Les premiers ont fait le tour de la paroisse et vont toucher les alizés en premier mais les deuxièmes sont plus près du paradis donc il va y avoir match mais beaucoup comme moi se retrouve au milieu le c.. entre 2 chaises . Troisième participation et troisième échec, à chaque fois je me plante lamentablement en étant trop frileux dans mes décisions stratégiques. Loick Peyron a gagné à sa septième participation et si je calcule bien il vous sera inutile de vous inscrire à l'édition 2034 car celle là, elle sera pour moi. Il me reste à finir du mieux possible et c'est d'ailleurs le souhait d'une grande majorité des réels qui à l'abri ou pas ne sont pas au bout de leurs peines. De retour sur la (grosse) mésaventure survenu à Armel le cleach, je me disais que "l'effet papillon" avait encore frappé... Un petit problème électrique au départ qui l'oblige à un pit stop à Roscoff le premier soir et le voila retardé de quelques heures . 36 heures après au lieu d'accompagner ses petits camarades au large du Portugal dans des conditions plus acceptables il se retrouve au milieu d'un champ de mines et ça lui pète à la figure. Comme le dit Benabar dans une de ses chansons, "petits effets grandes conséquences". Espérons qu'ils arriveront à récupérer le bateau et que le dicton jamais 2 sans 3 ne se vérifiera pas pour ce bateau exceptionnel qui n'est décidément pas fait pour naviguer à l'envers malgré déjà 2 tentatives. Bon vent à tous et gardez bien la tète à l'endroit , d'ailleurs je vais m'en jeter un manière de me remettre l'esprit à l’envers Christophe skipper touriste de benco3
  11. 07/11/18 à 250 miles au NE des Açores 3 jours de course et ça commence à être compliqué … Notre flotte s’étire de plus en plus du NW au SE. J’ai choisi une position médiane ce qui n’est ni courageux ni judicieux, une fois de plus je n’ai pas osé partir plein W. C’est chaque fois pareil on est attiré vers le S et on voit revenir à pleine balle nos amis qui ont mis de l’Ouest en début de course. Du coup je me permets des nuits plus longues et des journées plus studieuses au boulot !!! La journée d’hier a d’ailleurs été compliquée au point de ne pas avoir eu le temps d’écrire mon journal de bord. Tout ça n’est rien à côté de ce que vivent les vrais skippers sur cette transat … On peut presque parler d’hécatombe chez les pros … Je tire mon chapeau à tous ceux qui comme on le dit ont réagi en « bon marin « ! La décision de mettre la course entre parenthèse pour se mettre à l’abri ou de faire demi tour suite à des avaries qui risquent de provoquer une réaction en cascade et de mettre des vies en danger ne doit pas être facile à prendre et pourtant c’est surement la bonne, bravo à eux pour la sagesse de leur décision. Bravo aussi à la direction de course qui a repoussé la fermeture de la ligne de 5 jours pour permettre au plus grand nombre de franchir celle-ci. Pour en revenir aux pros et après études des classements on se rend compte que conformément à l’expression « l’expérience fera toujours la différence », on retrouve au premier plan en ultime : MACIF (détenteur du record du tour du monde en solo) et IDEC (détenteur du Jules Verne) En Imoca, HUGO BOSS 2ème du Vendée 2016, SMA (ancien vainqueur du Vendée 2012) et PRB (plusieurs Vendée à son compteur). Quoiqu’on en dise tant que vous n’avez pas affronté et dompté les mers australes, vous n’êtes pas sûr de pouvoir affronter les pires conditions, d’autant que la plupart des avaries sont dû à des problèmes structurels. N’aurait-on pas atteint des limites ?? sur ce point je rejoins totalement F Cammas ...(voir article posté par logeo un peu plus haut) Ces beaux bateaux qui volent dans des conditions acceptables de mer et de vent sont-ils capables d’encaisser les chocs d’une mer démontée et de vents très forts ???? Je connais des ingénieurs dans les chantiers navals qui doivent cogiter !! mais je sais qu'ils trouveront la solution . La grande course autour du monde en multi et en solitaire prévu dans un an va certainement au vu des incidents de ces derniers jours faire avancer les choses Sur toutes ces considérations qui n’engagent que moi je vous souhaite à tous bon vent Christophe skipper de benco3
  12. Lundi 05/11/18 quelque part en Atlantique Nord 24h qu’on est parti et la routine peine à s’installer … Hier soir après une journée longue et compliquée, pas eu le courage d’attendre la mise à jour complète. Ce n’est pas bien grave les prèvs à 10 jours ne sont pas vraiment fiables (un coup à gauche, un coup à droite). Par contre ce matin lever de bonne heure pour assurer un routage jusqu’à ce soir après le boulot. 430 miles avalés en 24h c’est pas mal surtout en ayant du démancher : action de quitter une Manche mais pas les deux C’est comme ça qu’on risque de prendre un rhume du bras gauche (très difficile à soigner) Surtout que dans la frénésie du départ je n’ai avitaillé en produits énergisants que pour 10 jours et ça risque de faire juste. Je me vois donc dans l’obligation de me rationner et je viens de sauter l’apéro de ce midi. Pffffffffff « quand on n’a pas de tête et ben on a soif » (citation de …………moi). Sinon pour ce qui est de notre course, pas vraiment d’enseignement après 24 h on en a de partout. Bien malin celui qui pourra dire quelle est la meilleure stratégie, même si comme d’hab’ la meilleure sera celle du prochain vainqueur. C’est facile de plaisanter au chaud et dans mon fauteuil douillet, mais ça rigole moins dans les vrais bateaux … Pas mal de casse déjà alors qu’on en est qu’au début de cette transat et les conditions météo n’ont pas encore atteint le pire. SACRE personnage que ces marins buveurs de rhum qui pour assouvir une passion de la mer et de la compétition prennent quand même de sacrés risques. Pour l’instant tel le Didier Deschamps (et la célèbre chatte à DD), c’est Gabart qui profite des infortunes de ses camarades. Il reste sur la lancée du Vendée Globe2012, de la RDR 2014 et de son tour du monde 2017 insolent de réussite J’espère de tout cœur que la nuit prochaine se passera bien, même si dans 35 nds de vent avec une mer croisée et des creux de 5m rien ne se passe jamais vraiment bien. Courage à eux et bon vent à vous tous Christophe skipper admiratif de benco3
  13. 4/11/18 Départ de Saint Malo Et voila c'est parti pour une belle traversée en quête du breuvage tant espéré ... Non pas un whisky 40 ans d'age ou un bordeaux millésimé, mais plus simplement vers une bouteille de rhum !!!! Que se passe t'il donc tous les 4 ans début Novembre pour qu'une (grosse) poignée d'hommes et de femmes quittent leur foyer pour partir affronter l'océan et ses dépressions hivernales ??? Que se passe t'il donc pour qu'une (grosse) poignée d'hommes ou de femmes restent dans leur foyer devant un écran pour pousser un pixel sur une carte marine ??? Voila une question que je me pose souvent et que mon épouse se pose sans arrêt !!! La réponse à cette question ne serait pas dans ce que l'on appelle une passion, passion pour le dernier sport qui se rapporte à une véritable aventure humaine et technologique. Oui il y a énormément d'argent investi par les grosses écuries mais sur la même ligne de départ on retrouve Mr ou Mme tout le monde (ou presque). De notre coté beaucoup plus virtuelle, nous étions 357 sur la ligne de départ, beau chiffre pour VLM et c'est mérité tellement ce site de voile virtuelle reste fidèle à cette image de jeu sympa sans prise de tète et gratuit (merci aux bénévoles) bien loin d’autres plateforme (dont je tairais le nom de peur que ça me porte malheur) plus commerciale ou mercantile. Sur ces 357 joueurs combien arriveront de l'autre coté, certainement beaucoup moins mais l'important c'est bien de participer. L'autre coté c'est dans une douzaine de jours, une cinquantaine mises à jour, dans 250 routages, quelques heures de réflexions, pas mal de boulettes, des surprises au petit matin (bonnes ou mauvaises) des bouées ratées (celle du Cap Fréhel a fait des victimes) et quelques échouages. Mais que que soit le classement à l'arrivée, ce sera avec le sentiment du travail accompli et la joie d'avoir participé à une belle aventure humaine même si c'est bien loin de l'univers humide maritime. Une plate forme de voile virtuelle permet à nous autre quidams de réaliser un rêve inaccessible, celui de naviguer sur un bateau de course et de se prendre( tel un enfant aux yeux émerveillés) pour un marin ... Je vous souhaite à tous une belle traversée et que "tout le monde gagne" Christophe skipper de benco3
  14. Pas de soucis j'ai bien compris que l'ami Droopy n'était pas trop dispo en ce moment c'est vrai que le départ avec 200 bateaux va être assez extraordinaire et va donner lieu à une belle empoignade. Rendez vous pour tout le monde de l'autre coté autour d'un bon rhum (made in Guadeloupe)
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.