Jump to content
droopyNJ

Calendrier 2019

Recommended Posts

il y a 6 minutes, alexflo38 a dit :

J ai pas vu encore apparaitre les series du vendredi soir ?

 

Oh le Yann, t'en a pas encore assez avec ce qui est prérvu ? tu viens de dire que tu pourras pas en faire un paquet. :)  :wink:

Share this post


Link to post
Il y a 2 heures, Bingo35 a dit :

 

Oh le Yann, t'en a pas encore assez avec ce qui est prérvu ? tu viens de dire que tu pourras pas en faire un paquet. :)  :wink:

 

oui mais celles du vendredi je les fait en :ping2: donc c est pas trop stressant

Share this post


Link to post

Ok, et pour ceux qui sont pas cul de jatte des bras ? ...... :whistle:

::)

Share this post


Link to post
Le 30/05/2019 à 19:34, Bingo35 a dit :

On peut légitimement craindre une dispersion des participants, globalement déjà pas si nombreux, sur les différentes courses.

Avec des participations à peut-être 20/25

 

J'étais optimiste.

A 24h du départ:

Bermuda one: 12 inscrits

Anapolis: 17 inscrits

 

Et çà risque d'impacter une grande classique comme la Giraglia.

:sad:

Share this post


Link to post

12 des 13 inscrits a la Bermuda sont egalement inscrits a l'Annapolis et il n'y a actuellement aucune autre course en cours. Donc je ne vois pas ou est le dispersement. Pour les courses du WE les inscriptions sont egalement tardives.

Share this post


Link to post

cépafo. au temps pour moi, j'aurai dû mieux regarder.

Espérons que çà arrive d'ici le départ.

Share this post


Link to post

@droopyNJ La Douarnenez - Horta finalement ira a Gijon via le Fastnet .. et les dates changent également 

 

Les Figaro 3 et des IRC iront à Gijon au lieu d’Horta

horta.jpg

 

L’équipe de Douarnenez Courses a décidé de changer la course Douardenez-Horta en Douardenez-Gijón. De la baie de Douarnenez au phare du Fastnet, puis de l’Irlande à la côte nord de l’Espagne, les partisans des grandes options stratégiques vont pouvoir s’en donner à cœur joie sur un parcours qui s’il n’offre pas le frisson du grand large va permettre aux coureurs de continuer d’apprivoiser le nouveau monotype Figaro Bénéteau 3. L’une des raisons principales qui a conduit à ce changement sans compter la fatigue des Solitaires alors que l’épreuve compte pour le Championnat Elite de Course au Large. Le départ est prévu le 4 août.

 

Des défauts de jeunesse à gommer
« Entre Douarnenez et les Açores, il faut compter une semaine de mer. A mi-parcours, on est à trois jours du premier abri. Et nombre de coureurs ont estimé qu’il était prématuré d’envoyer les nouveaux monotypes sur un parcours hauturier de ce type. L’objectif étant de réunir un plateau digne du Championnat de France, l’organisation a préféré proposer cette solution de remplacement. »
Outre le fait de naviguer à portée des côtes, la nouvelle configuration va permettre aux solitaires de disposer d’un peu plus de temps puisque le programme prévoit un départ le dimanche 4 août pour une arrivée à Gijón attendue à partir du 7 août.
L’étape retour partirait le 11 ou 12 août pour de nouveau, virer le Fastnet avant de revenir sur Douarnenez.

 

Une vingtaine de concurrents attendus
C’est au minimum, ce qu’espèrent les organisateurs de Douarnenez Courses, compte tenu des efforts déployés pour satisfaire les coureurs. D’autant que l’épreuve restera la deuxième plus importante après la Solitaire Urgo Le Figaro pour attribuer des points pour le Championnat de France Solitaire.
Aux 15 à 20 solitaires engagés sur le circuit Figaro ils devraient être aussi plusieurs IRC à courir en solitaire ou en équipage. De quoi animer les pontons tant à Douarnenez qu’à Gijón.

Share this post


Link to post
30 minutes ago, Logeo80 said:

Les Figaro 3 et des IRC iront à Gijon au lieu d’Horta

Merci, calendrier mis a jour.

Share this post


Link to post
📅 La deuxième Transat NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne partira le 16 juin 2020
Inscrite au programme des IMOCA GLOBE SERIES 2018-2021, la prochaine édition de la Transat NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne partira de New-York le mardi 16 juin 2020, pour une arrivée en Vendée prévue à partir du 25 juin.
 
Deuxième édition après celle remportée en 2016 par Jérémie Beyou (Maitre CoQ) en 9 jours, 16 heures, 57 minutes et 49 secondes, la NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne 2020 promet un véritable match au sommet réunissant la plupart des skippers engagés dans le 9ème Vendée Globe.
 
67229428_10157982619795961_4955446954462
Départ de la transat New-York Vendée 2016 - Photo @Thierry Martinez/Sea&Co
La présentation de l'événement s'est déroulée vendredi à l'hôtel du Département de la Vendée, en présence de ses partenaires, le Conseil Départemental de la Vendée représenté par son Président Yves Auvinet, la Ville des Sables d'Olonne représentée par son Maire Yannick Moreau et la Classe IMOCA représentée par son Président Antoine Mermod.
 
20 à 25 skippers IMOCA devraient être au départ de la prochaine transat NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne, contre 14 lors de l'édition inaugurale en 2016. La transat NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne s'inscrit désormais tous les quatre ans comme la dernière épreuve des IMOCA GLOBE SERIES avant le Vendée Globe qui partira quelques mois plus tard. "Traverser l'Atlantique nord au mois de juin offre en général des conditions idéales " explique Antoine Mermod, le Président de la Classe IMOCA : " Cette transat sera la dernière course des Globe Series avant le Vendée Globe et constituera donc un véritable "warm-up" avant le tour du monde en solitaire. Juste après avoir participé à The Transat, les concurrents auront donc un niveau de préparation assez élevé, ce qui promet une compétition au plus haut niveau. Beaucoup de transat partent de France mais la NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne est la seule qui arrive en France, en Vendée, ce qui en fait l'une de ses originalités. L'arrivée dans le célèbre chenal des Sables sera à nouveau un moment très fort en émotion... Avec cette course, la Vendée montre une fois de plus qu'elle est le département événementiel par excellence, et les Sables d’Olonne, le point de départ des plus grandes courses à la voile. C'est un partenaire très important pour la classe IMOCA et cette course conforte notre forte relation."
 
Pour le Président de la Vendée, Yves Auvinet : " La possibilité d’organiser un événement majeur est un atout important pour un département touristique comme la Vendée. Cette deuxième édition de la transat NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne constituera une animation supplémentaire à l’orée de la saison estivale. Le Conseil départemental de la Vendée, principal partenaire de l’épreuve, s’investira tant au niveau des animations que de la promotion de l’événement pour faire de cette course un événement nautique de tout premier plan, mais aussi une grande fête populaire. Nous attendrons les premiers concurrents à partir du 25 juin et la remise des prix aura lieu le 28 juin. La Vendée montre qu'elle est incontestablement le département de la mer et conforte ainsi son image de leader de la voile".
 
Pour le Maire des Sables d’Olonne, Yannick Moreau : « C’est un évènement international qui va lancer la saison touristique. C’est une aide pour l’économie touristique et pour le rayonnement de la Ville des Sables d’Olonne. Nous ferons tout pour que le public soit présent dans le chenal pour accueillir les skippers. »
 
Liste des participants potentiels à la NEW-YORK VENDEE - Les Sables d'Olonne 2020 :
Fabrice Amedeo, Romain Attanasio, Alexia Barrier, Yannick Bestaven, Jeremy Beyou, Conrad Colman, Manuel Cousin, Clarisse Crémer, Charlie Dalin, Samantha Davies, Benjamin Dutreux, Kevin Escoffier, Clément Giroud, Pip Hare, Boris Herrmann, Ari Hussela, Isabelle Joschke, Stéphane Le Diraison, Erik Nigon, Giancarlo Pedote, Yoann Richomme, Alan Roura, Thomas Ruyant, Damien Seguin, Kojiro Shiraishi, Sébastien Simon, Maxime Sorel, Alex Thomson, Armel Tripon, Nicolas Troussel, Denis Van Weynbergh.
 
Revival : les grandes lignes de l'édition 2016
On se rappelle des principales difficultés de cette course à travers l'Atlantique nord, dans un mois de juin très propice aux allures portantes et à la très haute vitesse. Le départ devant Manhattan et le passage sous le célèbre Pont de Verrazzano sont un spectacle haut en couleur qui précède le stress d'une course intense dont le début de parcours frôle les bancs de Terre Neuve et les glaces dérivantes du nord...
Ils étaient quatorze skippers, le 29 mai 2016, à prendre le départ de cette première édition dont le début de la course fut marqué par le choc d'un certain nombre de concurrents avec des objets flottants non identifiés (OFNIS). Cinq skippers (Yann Eliès, Armel Le Cléac'h, Morgan Lagravière, Jean-Pierre Dick et Pieter Heerema), avaient dû se dérouter vers Newport pour réparer. L'un des favoris, Armel Le Cléah sera contraint d'abandonner la course. Au terme de ce sprint atlantique, c'est Jérémie Beyou (Maître CoQ) qui s'imposera en Vendée, devant Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Alex Thomson (Hugo Boss) qui complètera le podium.

Rappel du Top 5 de la Transat NEW-YORK VENDEE 2016 :
1 - Jérémie Beyou (Maitre CoQ)
2 - Sébastien Josse (Edmond de Rotschild)
3 - Alex Thomson (Hugo Boss)
4 - Paul Meilhat (SMA)
5 - Vincent Riou (PRB).

Share this post


Link to post

Salut @droopyNJ

 

Tu peux rajouter l'Asian Tour pour suivre F. Joyon? 

 

OCTOBRE
01 - Asian Tour / La Mauricienne C5-G3

 

NOVEMBRE
01 - Asian Tour / Ile Maurice - Singapour C5-G3

15 - Asian Tour / Singapour - Vietnam C5-G3

 

DECEMBRE
01 - Asian Tour / Vietnam - Shanghai C5-G3

15 - Asian Tour / Shanghai - Hong Kong C5-G3

 

Le lien: https://www.idecsport.com/idec-sport-asian-tour/ 

 

Les dates ne sont pas fermes mais je pense que c'est bon de voir ces courses dans le calendrier pour avoir une idée de son remplissage.

 

Je milite aussi que ces courses fassent partie d'une série 'Asian Tour'. 

 

 

Share this post


Link to post
il y a 15 minutes, brick a dit :

Tu peux rajouter l'Asian Tour pour suivre F. Joyon? 

Je supporte @brick comme il me supporte concernant l'Asian Tour.

Je dirais même plus nous nous supportons :pouf:  ... 

 

Last but not least, ce ne sont pas des parcours habituels :yes: 

Share this post


Link to post
Posted (edited)
il y a 4 minutes, droopyNJ a dit :

Asian Tour rajoute au calendrier

:mousq: 

and BTW @MadDog owes us a revenge on "La Route du Thé" ;)

Edited by Logeo80

Share this post


Link to post

 

Il y a 2 heures, Logeo80 a dit :

Je supporte @brick comme il me supporte concernant l'Asian Tour.

Je dirais même plus nous nous supportons :pouf:  ... 

Dites-donc garnements ! Je vous trouve bien insupportables ! :D

Share this post


Link to post
Le 29/07/2019 à 16:54, silverdolphin a dit :

 

Dites-donc garnements ! Je vous trouve bien insupportables ! :D

et c'est toi qui dit cela !! :yes: 

 

 

Share this post


Link to post

Des précisions sur le programme de Francis Joyon. 

 

Francis Joyon annonce son programme à la barre d'IDEC SPORT, "C’est une route difficile" - Record


Francis Joyon reprend la mer ! Le vainqueur de la dernière Route du Rhum et toujours détenteur du Trophée Jules Verne établis en 40 jours et 23h, est à nouveau en quête d’aventures et d’horizons extrêmes... Il entamera seul, fin octobre, un circuit taillé à sa démesure, à bord de son mythique maxi-trimaran IDEC SPORT. Son équipage le rejoindra pour la suite du programme.
 

Cap à l’est et l’Extrême Orient pour Francis, seul à bord de son géant et à la poursuite de son propre record sur « La Mauricienne », célèbre route des épices reliant Port Louis (en Bretagne), à Port Louis (île Maurice).

Place ensuite au format « équipage » pour deux records inédits, vers Ho Chi Minh City (Vietnam), puis Shenzen en Chine, avant de défier un grand-record chargé d’histoire et de légendes, la fameuse « Route du Thé » entre Hong Kong et Londres.

Un « Asian Tour » d’une distance totale de plus de 28 000 milles, soit l’équivalent d’un tour du monde, que Francis compte bien avaler à grande vitesse, afin de rallier Londres et la vieille Europe en mars 2020.

 

3 Océans en solitaire

Quasiment 10 ans jours pour jour après son record sur La Mauricienne, Francis Joyon repartira le mois prochain à la conquête de son propre record, établi en 2009 sur 10 300 milles théoriques entre Port-Louis en Bretagne et Port-Louis à Maurice. Francis avait souffert sur ce parcours voici 10 années, à la barre d’IDEC 2, le plan Nigel Irens alors capable de signer un temps référence à 16,40 noeuds de moyenne. « C’est une route difficile » admet Francis. « Le bateau est très exigeant et parer le cap de Bonne Espérance n’est jamais anodin. » Pourquoi donc y aller seul ? « J’aime beaucoup la navigation en équipage que j’ai récemment découverte lors de mes Trophées Jules Verne, mais j’avais établi un temps de 26 jours, 4 heure et 13 minutes en solitaire et j’aime toujours autant l’idée d’aller améliorer les temps références établis sur une distance donnée. Naviguer seul à bord m’apporte toujours autant de plaisir et de satisfaction. Ce parcours est motivant. C’est celui d’un tour du monde jusqu’à la pointe de l’Afrique du Sud. La remontée de l’Océan Indien est plus méconnue des navigateurs modernes. Je l’ai expérimentée il y a 10 ans, et j’en avais bavé ! Heureusement, mon équipage me rejoindra à Maurice pour la deuxième partie de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR. »


Francis et ses hommes ont, pour l’occasion, remis IDEC SPORT en configuration « Route du Rhum », enlevant les bannettes et replaçant le fameux vélo couplé aux winches. « Nous continuons toujours et encore à chercher la simplicité des systèmes, et la légèreté. Le diable est dans les détails, et nous en sommes à chercher des matériaux les plus résistants et les plus légers possibles notamment au niveau du gréement courant. Nous avons surtout recherché la fiabilité, au regard des immenses distances à parcourir. »
 

En équipage pour deux nouveaux records, puis une route mythique

C’est un équipage réduit, comme à l’accoutumée, qui rejoindra Francis et le maxi trimaran IDEC SPORT à Maurice en novembre. Bertrand Delesne, boat Captain, sera accompagné des préparateurs Corentin Joyon, Antoine Blouet, mais aussi du fidèle Christophe Houdet, de Bernard Stamm, si ses navigations Arctiques le lui permettent. Enfin Arnaud Boissières pourrait rejoindre l’équipage chargé d’établir deux nouveaux temps référence sur des mers peu fréquentées par la voile océanique française.

 

La mythique Route du Thé

En février 2018, Giovanni Soldini a amélioré le record établi sur la Route du Thé, entre Hong Kong et Londres, un record détenu alors par Lionel Lemonchois sur le maxi catamaran Gitana 13. Cette route retour vers l’Europe, longue de plus de 13 000 milles avait été dévorée à plus de 17 noeuds de moyenne par le skipper italien et son équipage, à bord d’un Multi 70, trimaran de 21,33 mètres. « Giovanni a signé une performance remarquable face au temps réalisé par Lionel sur un cata de 33 mètres. 36 jours, 2 heures et 37 minutes pour rallier le pont Queen Elizabeth à Londres! La barre est haute ! » conclut Francis.
 

Les 4 Records au Programme de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR 2019-2020 :

ACTE 1 : La Mauricienne : Port Louis (Bretagne) – Port Louis (Ile Maurice) Record à battre : 26 jours, 4 heures et 13 mn
ACTE 2 : Ile Maurice – Ho Chi Minh (Vietnam) : premier temps de référence à établir en équipage
ACTE 3 : Ho Chi Minh (Vietnam) – Shenzen (Chine) : premier temps de référence à établir en équipage
ACTE 4 : La Route du Thé : Hong Kong – Londres : Record à battre : 36 jours, 2 heures et 37 minutes.

Share this post


Link to post
il y a 7 minutes, assezdessai a dit :

En remontant le sujet j'ai cru comprendre qu'on allait le suivre :yepe_b:

Oui c'est au calendrier (cf. page 1)

 

Le 20/12/2018 à 14:40, droopyNJ a dit :

En cours d'elaboration ...

OCTOBRE
04 - WE Ring of Fire #9 Class 40
07 - World ARC #2: Cocos - Reunion (2 500 nm) TBD Annulee (calendrier charge)
11 - WE Ring of Fire #10 Class 40
16 - Hong-Kong to Vietnam Race (673 nm) TP 52
16 - Tour de Corse (250 nm) Class 40
xx - Asian Tour #1: La Mauricienne (8 000 nm) C5-G3
19 - Middle Sea Race (606 nm) Class 40
23 - Vlipper #2: Punta Del Este - Cape Town (3 800 nm) VO 70
25 - WE Ring of Fire #11 Class 40
27 - Transat Jacques Vabre (4 350 nm) Class 40 / Imoca / MOD70

NOVEMBRE
xx - Asian Tour #2: Île Maurice - Singapour (3 500 nm) C5-G3
01 - Mini Transat #2: Las Palmas - Le Marin (2 700 nm) Mono 650
03 - Brest Atlantiques (14 000 nm) C5-G3
04 - WE Ring of Fire #12 Class 40
06 - World ARC #3: Reunion - Cape Town (2 100 nm) TBD Annulee (calendrier charge)
xx - Asian Tour #3: Singapour - Vietnam (600 nm) C5-G3
17 - Vlipper #3: Cape Town - Fremantle (5 000 nm) VO 70
23 - Transtlantic Race (2 995 nm) Class 40

DECEMBRE
xx - Asian Tour #4: Vietnam - Shanghai (1 600 nm) C5-G3
xx - Asian Tour #5: Shanghai - Hong Kong (800 nm) C5-G3
22 - Vlipper #4: Fremantle - Whitsundays (3 100 nm) VO 70
26 - Sydney - Hobart (628 nm) TP 52

JANVIER 2020
xx - Asian Tour #6: La Route du Thé (13 000 nm) C5-G3
 

 

Edited by Logeo80

Share this post


Link to post

:h3: Le stand by de l’𝐈𝐃𝐄𝐂 𝐒𝐏𝐎𝐑𝐓 𝐀𝐒𝐈𝐀𝐍 𝐓𝐎𝐔𝐑 débute le 20 octobre !

Share this post


Link to post

Aucun doute qu'elle sera au programme 2020 :) 

 

The Transat CIC partira de Brest pour ses 60 ans !

Loïck Peyron, seul triple vainqueur de l’épreuve, hors course sur Pen Duick II (1964) lors de la dernière édition.

Loïck Peyron, seul triple vainqueur de l’épreuve, hors course sur Pen Duick II (1964) lors de la dernière édition. | LLOYD IMAGES/TRANSAT CIC Afficher le diaporama

 

À l’origine connue sous le nom d’OSTAR, la légendaire « Transat Anglaise » entre Plymouth et Newport ayant révélé un certain Éric Tabarly en 1964, passe aux mains des Français pour ses 60 ans. The Transat CIC partira de Brest le 10 mai, cap sur Charleston aux États-Unis. Nous étions à la présentation ce vendredi 18 octobre.

 

Nouvelle appellation avec l’arrivée comme partenaire titre du CIC, nouveau port de départ à Brest, nouveau port d’arrivée à Charleston, nouveau parcours de plus de 3 500 milles… nos cousins anglais qui n’ont pas assez du Brexit, se voient piquer la reine des transats par qui tout a commencé un 11 juin 1960. Francis Chichester et Blondie Hasler imaginent alors une traversée de l’atlantique en solitaire, et s’inscrivent comme concurrents. Financée par le journal l’Observer, elle prend alors le nom d’OSTAR comme Observer Single-Handed Trans-Atlantic Race. Ils ne sont que cinq sur la ligne de départ à Plymouth, dont le Français Jean Lacombe sur son Cap Horn de série de seulement 25 pieds. Chichester s’impose en 40 jours devant Hasler, Lacombe terminant 34 jours plus tard à New York. Il est décidé de la disputer tous les quatre ans. En 1964, un jeune officier de Marine s’impose sur Pen Duick II. Il se nomme Éric Tabarly. La suite de l’histoire, vous la connaissez !

 
MjAxOTEwMDI4YWI4Y2JiYjE0MTg1MWMzNjg3YTVjMDRmMDc5YjA?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=86fe32cf0e6619315e26bcb5470f9236d95e012a0b50980b41c5612352d5c259 C’est la huitième appellation de la « Transat anglaise ». | OC SPORT/PEN DUICK

Quatorze éditions et onze vainqueurs Français

Décidément, ces « froggies » ne respectent rien ! Mis à part la première édition donc, celle de 1968 remportée par le Britannique Geoffrey Williams, et de celle 1980 par l’Américain Phil Weld, les onze autres sont systématiquement tombées dans l’escarcelle des Français : Éric Tabarly (1964 et 1976), Alain Colas (1972), Yvon Fauconnier (1984), Philippe Poupon (1988), Loïck Peyron (1992, 1996 et 2008), Francis Joyon (2000), Michel Desjoyeaux (2004) et enfin François Gabart (2016). Quand Sir Francis Chichester avait mis 40 jours de Plymouth à New York, Gabart a bouclé le même parcours en une grosse semaine… mais plus de cinquante ans après.

MjAxOTEwODMyZDlmN2Q2YzkzZmE5YjQ0MWNlNWUyNmM2NGE5ODk?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=034e9a8500cdc2cfbe91ec6e1a98c18ad495afa0d7d3cd6733d72131d3fff204 François Gabart, tenant du titre lors de son arrivée à « Big Apple ». | LLOYD IMAGES/TRANSAT CIC

The Transat aime changer de nom !

OSTAR, Carlsberg Star, Europe 1 Star, Europe 1- New Man Star, The Transat, The Artemis Transat, The Transat Bakerly ont un point commun : celui d’être la même course ! Et à l’occasion de son 60e anniversaire, sa nouvelle appellation est « The Transat CIC ». La banque française, qui en 2017 était derrière la course exhibition The Bridge, devient le sponsor titre, au moins jusqu’en 2024, et ce pour la plus grande joie de OC Sport Pen Duick, organisateur de l’épreuve. Dans le chic restaurant d’une avenue on ne peut moins chic du 16e arrondissement de Paris et en petit comité, Hervé Favre, le boss d’OC Sport Pen Duick n’a pas caché que la pilule était dure à avaler pour les Anglais, se justifiant notamment sur le fait que Plymouth jumelée à Brest, ne passionnait pas vraiment les foules, quand le plateau est en majorité composé de bateaux français. Quand on lui a fait remarquer que le parcours n’avait plus grand-chose à voir, et était rallongé de 800 milles (3 600 contre 2 800 auparavant), sa réponse a fusé : « c’était une demande des skippers de ne plus forcément faire la face Nord. D’ailleurs, en 2016, la plupart sont passées par une route Sud près des Açores… ». Puis, Joseph Bizard, le directeur du développement d’OC Sport Pen Duick, nous a dispensés entre le plat et le dessert un cours de marketing et de communication un poil agaçant mais pertinent. Et quand un confrère du Figaro a demandé au discret Daniel Baal, directeur général du CIC, plus vélo que voile – il a disputé des championnats de France et présidé la Fédération Française de Cyclisme pendant huit ans – quel était le budget, on a eu le droit à une réponse de banquier après un silence gêné. Bref, l’on n’a rien su… si ce n’est que ce n’est pas rien.

MjAxOTEwYTU1MTlkZDk3ZTA1NDQ2NWJkYmZmNWE4ZThlNDc3YzI?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=53be062c7901ba57b4e18564331899f867c0081c129f9fb07dabd924603c9786 Les Imoca devant Manhattan : une image désormais d’archive. | LLOYD IMAGES/TRANSAT CIC

Quatre classes au départ de Brest

On devrait retrouver quatre classes (à condition, qu’il y ait quatre concurrents) : les Ultim, les Multi50, les Imoca et les Class40. Les bateaux seront accueillis en plein centre de Brest, et seront présents lors des deux grands week-ends du 1er et 8 mai. Le routage sera autorisé (pas en Imoca ni Class40), et le nom de Guillaume Rottée circule sur les pontons comme directeur de course. Qui succédera à François Gabart (Ultim), Armel Le Cléac’h (Imoca), Gilles Lamiré (Multi50) et Thibaut Vauchel-Camus (Class40) les vainqueurs en titre ? Réponse autour du 20 mai 2020, presque soixante ans après la naissance de cette course de légende.

MjAxOTEwZjA5MGViNjg5NTkwMTI5Y2Y2MzEwZTdiMWMwZjJjN2I?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=eb0e3e08f4d3a46a1f0782b861bd54c80fbddeaa25ee5a115a2d4deff1c804ef

L’entrée victorieuse de Macif dans la baie de New York. | LLOYD IMAGES/TRANSAT CIC

 

 

Edited by Logeo80

Share this post


Link to post

 L’OSTAR, la course originale qui a retrouvé son nom et gardé son parcours, partira de Plymouth le 10 mai 2020 - toujours organisée par le Royal Western Yacht Club.

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.