Jump to content
Sign in to follow this  
droopyNJ

Défi Atlantique

Recommended Posts

Bateau: Class 40
VAC: 5 minutes
Etape 1: Basse Terre - Horta
20190324.png
Duree estimee: 10-12 jours
Depart: Samedi 23 Mars 2019 a 16h00 CET (15h00 GMT)

Etape 2: Horta - La Rochelle
Duree estimee: 5-7 jours
Depart: Lundi 08 Avril 2019 a 16h00 CET (14h00 GMT)

Site officiel default_cop_download1.gif et pour suivre les vrais default_vrai.gif

Share this post


Link to post

Génial encore des régates réelles merci Droopy

Share this post


Link to post
 
51952978_630958570671956_467401092451480
 

[PARCOURS COTIER]


Si le Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle est novateur dans son format avec ce retour Atlantique d'ouest en est, il débutera par un parcours côtier de 35 milles via Trois Rivière et Saint Louis, au plus près des rivages de Région Guadeloupe. Le but ? Permettre au plus grand nombre de guadeloupéens de suivre et d'assister au départ en mer et valoriser la magnifique richesse des rivages de cet archipel aux multiples facettes. Ainsi, la flotte des Class40 plongera vers le sud de Basse Terre avant de mettre le cap vers la belle Marie-Galante et Saint Louis. C'est seulement ensuite que la flotte se dirigera vers la sortie Atlantique de l'archipel laissant à chacun le choix de sa route vers les Açores.

Aucune description de photo disponible.

Share this post


Link to post

Ben on fait pas le même départ???

Share this post


Link to post

VLM ne changera rien.

Le depart etait prevu depuis le port de le Riviere Sens a 11h local (15h GMT). La je ne sais meme pas a quelle heure ils vont partir: 15h -> locale? heure de Paris? GMT?

Si je connaissais la veritable heure de depart j'aurai pu eventuellement ajuster notre heure de depart pour compenser ce parcours cotier que l'on ne fera pas de toutes facons.

 

EDIT: a priori le depart est 15h heure francaise (d'apres le tracker) / 14h GMT / 10h locale

Share this post


Link to post

Changement:

- Le depart sera donne a 19h30 CET / 18h30 GMT / 14h30 locale

- Le depart se fera de la Pointe du Cimetiere (Marie-Galante)

Share this post


Link to post
51952978_630958570671956_467401092451480
 

[BOUÉE DE MARIE-GALANTE]
Dernière marque de parcours avant Horta, la bouée de Marie-Galante, située à quelques 35 miles du départ de Pointe-à-Pitre, a été franchie en premier par Team Aïna 151 de Aymeric Chappellier à 14 heures 17 locales. Le Rochelais disposait déjà d'une conséquente avance sur son étonnant dauphin, Marc Dubos et son Class 40 Zed4 - Esprit scout pointés à la même marque 25 minutes plus tard. Marc entrainait dans son sillage Catherine Pourre (Earendil) et Luke Berry Sailing (Lamotte-Module création), littéralement bord à bord. L'Atlantique s'ouvre pour ces concurrents. Prochaine terre, l'archipel des Açores dans une huitaine de jours...

Lâimage contient peut-être : océan, ciel, plein air, eau et nature

Share this post


Link to post
51952978_630958570671956_467401092451480
 

[EN COURSE]
Team Aïna 151 de Aymeric Chappellier continue de mener un train élevé et ce, depuis le départ puisqu'il a passé en tête les marques de passage du parcours côtier guadeloupéen et continue de mener le #DéfiAtlantiquedepuis les premiers pointages du matin. 32 milles le séparent de #Yoda de #FranzBouvet ce matin.
Le podium se complète ce matin de Luke Berry Sailing sur son Lamotte - Module création et de Catherine Pourre sur #Erärendil à 8,8 milles du leader. Si le rythme est soutenu à plus de 10 noeuds, à noter une route nord sur l'ortho pour l'ensemble de la flotte qui cherche à se glisser entre les basses pressions qui circulent au nord et les hautes pressions du sud.

 

La cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/
Le blog : www.defi-atlantique.com/actu
Twitter : @gponauticevents

56053879_481809892353545_7093795164073754624_n.jpg?_nc_cat=109&_nc_ht=scontent.facc5-1.fna&oh=4f7e41758ef4b7940d40162417e7e9c0&oe=5D07CA5C

Share this post


Link to post
51952978_630958570671956_467401092451480
 

[COURSE]
L’alizé bien calé à l’Est, pour une quinzaine de noeuds en travers de la route est suivie par l’essentiel de la flotte dans son contournement par le nord de l’anticyclone des Açores. Les Class40 naviguent en effet au reaching, allure appréciée des 3 Mach 40 de tête. On observe aussi avec intérêt ce matin la trajectoire très Est de Loïc Fequet qui tente à bord de Tibco de « couper le fromage » au ras des hautes pressions. Attention à ne pas y laisser des plumes. 
L’allure, comme prévu, est rapide, malgré une houle d’alizé forte qui a bien secoué les équipages hier soir, notamment après le passage à Marie-Galante.
A noter que duo de skipper du Class40 Kito de Pavant - Made in Midi et Alex Pella continue de gagner des milles depuis la sortie de l'archipel guadeloupéen... A suivre. Ils sont revenus ces dernières heures sur les talons du trio de tête toujours composé, dans l’ordre, de Team Aïna 151 de Aymeric Chappellier, Lamotte - Module création de Luke Berry Sailing et Earendil de Catherine Pourre... Intéressant !!!!!!

Lâimage contient peut-être : océan, ciel, plein air et eau

Share this post


Link to post

Défi Atlantique (Class40). Démâtage de « Lamotte Modulation Création »
 

defi-atlantique-class40-dematage-de-lamotte-modulation-creat_4482736.jpg

 

Douze Class40 ont quitté Pointe-à-Pitre, samedi, pour la première édition du Défi Atlantique entre la Guadeloupe et La Rochelle via Horta (Açores). Mais quelque 24 heures après ce départ, le Class40 de Luke Berry (Lamotte Module Création), qui était en deuxième position, a démâté. Le skipper a prévenu, ce dimanche soir, la direction de course de son avarie. Les quatre membres d’équipage sont en sécurité et tentent de fabriquer un gréement de fortune pour rejoindre la côte soit la Guadeloupe soit Antigua selon les conditions météos qu’ils vont rencontrer.
 

Joint par téléphone satellite, Luke Berry a expliqué que c’est le point d’amure du gennaker qui a lâché, entraînant le démâtage du Class 40. Le 40 pieds « Campagne de France » de Miranda Merron s’est dérouté sur zone et a remis dix litres de carburant au Class40 démâté.
 

https://www.letelegramme.fr/voile/defi-atlantique-class40-dematage-de-lamotte-modulation-creation-24-03-2019-12240985.php?fbclid=IwAR0kmhIRyjuyJK8T2mQ--Q_eJRLH5nH5Gv-Oe0E0sKtWfCZ6mTcp1YkMK7kInsérer un autre média

Share this post


Link to post
 
51952978_630958570671956_467401092451480
 

[COURSE]
Inutile de dire que le temps fort de la fin de la dernière journée reste bien évidemment le démâtage de Lamotte - Module Création, le Class40 de Luke Berry Sailing... C'est vers 19h30 (heures françaises) que le point d'amure de gennaker a cédé occasionnant le démâtage. Luke était dans le peloton de tête et une belle bagarre s'annonçait dans les jours à venir entre Aymeric Chappellier et Team Aïna 151 et Kito de Pavant - Made in Midi. Heureusement, le plus important : tout le monde va bien à bord et Luke et son équipage ont tout de suite sécurisé le bateau. Halvard Mabire and Miranda Merron Sailing team avec Campagne de France se sont tout de suite déroutés sur place approchant même le monocoque amputé afin de le lui remettre 10 litres de carburant supplémentaire afin de l'aider dans son retour vers les côtes les plus proches. Luke et son équipage ont ensuite confectionné un gréement de fortune et ils naviguent ce matin 8 heures à près de 6 noeuds vers Antigua ou La Guadeloupe. Les conditions météo en décideront...
Côté classement, à 8 heures (heures françaises) Team Aïna 151 continue son one man show et pointe toujours en tête de la flotte. Aymeric et ses hommes possèdent 27 milles d'avance sur le duo Kito/Alex et 32 milles sur Athena Groupe Immobilier Mer Entreprendre de Arthur Hubert. Loïc Fequetet Tibco progressent au classement comme Miranda Merron et son Campagne de France. C'est Catherine Pourre et Earendil qui en font les frais via un positionnement le plus décalé dans l'est de la flotte. A suivre... Une flotte qui s'étire dans un long couloir aujourd'hui de 76 milles de long pour 40 milles de large... Inutile de dire que tous ont le même objectif dans l'étrave : se glisser entre les deux systèmes qui ponctuent, nord et sud, la route vers Horta, distante de 1868 milles ce matin pour le leader.

 

Photo : Olivier Blanchet / Voile Magazine / GPO

Lâimage contient peut-être : océan, ciel, nuage, montagne, plein air, eau et nature

Share this post


Link to post

A fond travers au vent !

La flotte des 11 Class40 encore en lice dans ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle, après le regretté retrait sur démâtage de Luke Berry et ses hommes de Lamotte - Module création la nuit dernière, poursuit à vive allure sa remontée de l’Atlantique Nord.

de009a_b120e87a3ea34371ab04c0c44e9cf079~mv2_d_3543_2510_s_4_2.webp

 

L’ alizé, sous sa forme la plus classique, bien calé à l’Est pour un peu plus de 15 noeuds, avec son corolaire de grains et de mer mal rangée, permet au 35 marins répartis sur les 11 Class40, de tirer le meilleur parti de leurs machines et surtout, de leurs combinaisons de voilures. Les caps et les vitesses oscillent ainsi grandement selon le minutieux compromis trouvé par les équipages entre impératif d’aller vite, et tentation de mettre de plus en plus d’Est dans la route.

 

Aymeric Chappellier sur son Team 151 Aïna Enfance et Avenir semble, avec son code 0, disposer de la voile du temps pour consolider heure après heure un leadership accroché dès les premiers bords de course. Son plan Manuard confirme, une fois encore, ses belles capacités d’accélération travers au vent. L’équipage en paie le prix fort en violence des impacts sur la crête de vagues désordonnées et en humidité permanente sur un pont balayé par les embruns.

 

28 milles sous son vent, Kito De Pavant et Alex Pella (Made in Midi) occupent le fauteuil de dauphin laissé vacant par Luke Berry. Les deux hommes doivent désormais surveiller, en plus de l’évolution cruciale de la météo ces prochaines 36 heures, le bon positionnement dans leur Sud-Est de Loïc Féquet, Benoit Champanhac et Arnaud Le Gal venus à pas feutrés placer leur Tibco en troisième position.

 

Tous ces voiliers infléchissent imperceptiblement leur route au Nord-Nord Est, anticipant la très attendue rotation du vent au Sud-Est, signe du contournement de l’anticyclone. Toujours tribord amure, ils pourront davantage ouvrir les voiles d’avant et accélérer au portant. Les premiers deviendront naturellement plus riches encore, profitant plus tôt de ces conditions de navigation plus favorables à la fois à la vitesse et au retour sur la route directe vers les Açores.

 

Les Class40 vont ainsi poursuivre leur rapide traversée de l’Atlantique durant les 2 prochains jours. En tournant Sud-Est, l’alizé va perdre de sa vigueur et les vitesses, très élevées aujourd’hui, devraient se tasser quelque peu à compter de mercredi. Tous les esprits se tourneront alors vers l’évolution d’une dépression centrée sur les Açores, qui va conditionner les allures de navigation vers Horta, et pourrait rebattre les cartes pour les principaux protagonistes confrontés à un vent de face.

de009a_8fbb4dbc6bc34bee87203b1ef428cc6e~mv2.webp

 

Le Class40 Lamotte Module création fait naturellement l’objet d’une vigilance spéciale de la part de la direction de course. Luke Berry et ses hommes progressent régulièrement vers la Guadeloupe, située à environ 130 milles dans leur sud.

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 1822,4 milles d'Horta

2. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +25,8 milles

3. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > + 29,7 milles

4. Loïc Fequet (Tibco – 123) > +32 milles

5. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +37,2 milles

6. Catherine Pourre (Earendil – 145) > + 40,4 milles

7. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > + 54 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > + 61,7 milles

9. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > + 69,7 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > + 73,4 milles

11. Franz Bouvet (Yoda – 65) > + 91,5 milles

12. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Route sur La Guadeloupe / Antigua

 

Classement et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/

 

Denis Van Den Brink / GPO

 

Share this post


Link to post

Regroupement général !

 

Une forme de status quo s’installe en tête de la flotte du Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle au terme de trois jours d’une navigation rapide et sportive travers aux alizés.

 

Aïna Enfance et Avenir d’Aymeric Chappellier, Eric Quesnel et Rodrigue Cabaz est un leader « historique » sous contrôle certes, mais qui navigue désormais sous la double pression de poursuivants étalés en son Sud et... en son Ouest. Les écarts qu’ils avaient creusés dès le départ avec une belle facilité se sont figés depuis 24 heures, et semblent même diminuer légèrement au rythme des oscillations de sa route dans un alizé qui prend de plus en plus de Sud.

de009a_a7aad05534574a9c98e32dd7301d487c~mv2_d_1946_1252_s_2.webp

 

Trois Class40 emmenés par un remarquable duo Kito De Pavant - Alex Pella sur Made in Midi, l’équipage le plus rapide sur ces dernières heures, le menacent en son Sud-Ouest, à une quarantaine de milles de distance, tandis qu’un peu plus au sud, Miranda Merron et Didier Le Vourch (Campagne de France) ouvrent une voie bien calée au Nord-Est pour quasiment la moitié de la flotte. Six voiliers naviguent ainsi à 50 milles du leader, après plus de 700 milles parcourus depuis Pointe-à-Pitre.

 

Le long bord tribord amure entamé en Guadeloupe se prolonge aujourd’hui, et pour encore au moins 24 heures tandis que le vent va continuer de s’orienter de plus en plus franchement au Sud, et l’étrave des voiliers tourner ostensiblement vers l’Est. Une accélération des Class40 au portant, sous grand gennaker est à anticiper et les écarts pourraient reprendre de l’amplitude pour les bateaux épargnés par les petites avaries qui contraignent aujourd’hui Loïc Féquet (souci de safran sur Tibco) ou Charles-Louis Mourruau (problème de dessalinisateur à bord de Colombre XL) à modérer la cadence.

de009a_acb0657f2dbb4359882819d50437c8d0~mv2_d_1766_1216_s_2.webp

Avec un cap de plus en plus proche de celui de la route directe, les milles parcourus vont s’avérer de plus en plus efficaces vers la ligne d’arrivée de Horta, encore à plus de 1 600 milles. Mais les esprits sont bien loin d’envisager l’archipel portugais, tant les morceaux de bravoure à affronter sont encore nombreux sur la route, avec cette transition vers des régimes plus perturbés générés par une dépression en évolution dans l’Est des Açores à gérer, et des régimes de vent orientés dans l’axe des bateaux à anticiper pour le secteur de l’arrivée.

 

L’heure est donc aux gains maximum sur la route, avant d’aborder en milieu de semaine le casse tête d’une arrivée envisagée pour les premiers lundi prochain 1er avril.

 

De leur côté, Luke Berry, Pablo Santurde, Ludovic Méchin et Yannis Troalen sont ce soir en approche de la pointe des Châteaux, à l’extrémité Est de la Guadeloupe. Ils devraient lancer le moteur de leur Lamotte - Module création démâté pour rejoindre à la tombée de la nuit Guadeloupéenne la marina de Pointe-à-Pitre.

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 1597,7 milles d'Horta

2. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +27,9 milles

3. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > + 30,5 milles

4. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +39,4 milles

5. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +42,6 milles

6. Loïc Fequet (Tibco – 123) > +48,5 milles

7. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +71 milles

8. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > + 78,3 milles

9. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > + 80,9 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +108,3 milles

11. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +116,5 milles

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Approche Guadeloupe

Share this post


Link to post

Y a pas une grossse bulle entre nous et  la HORTA??

Share this post


Link to post

A toute allure vers Horta !

 

Après l’abandon de Lamotte- Module création de Luke Berry, et le détournement vers les Bermudes ce matin de Loïc Féquet et ses deux hommes d’équipage de Tibco, les 10 class40 encore en course en terminent aujourd’hui avec le long contournement par l’ouest de l’anticyclone des Açores.

de009a_ff2dc3eb23f64ad2ac9717f60978609f~mv2.webp

 

Le vent en la partie Ouest des hautes pressions s’est franchement orienté au sud, offrant un bel angle de portant aux monocoques. Les grands spis sont de sortie et les vitesses s’envolent, flirtant souvent avec les 20 noeuds chez les protagonistes de tête. Comme c’est souvent le cas lors des courses à la voile, les nantis du classement se voient prodiguer les meilleures conditions au rythme de leur progression, et les écarts repartent aujourd’hui à la hausse entre le leader « historique » Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et avenir) et ses poursuivants. Kito De Pavant et Alex Pella (Made in Midi) voient leurs débours enfler à plus de 31 milles, tandis que Franz Bouvet qui ferme la marche sur Yoda, compte après 4 jours de course, 172 milles de retard. On aime à souligner ici le très bon comportement de Athena Groupe Immobilier Mer Entreprendre d’Arthur Hubert et de ses malouins revenus du diable vauvert s’installer sur la troisième marche du podium provisoire, à 48 milles du leader.

Pour tous les concurrents, c’est contre la montre et face au développement dans le nord Açorien d’une dépression très creuse que s’organisent les stratégies de course. Il faut désormais aller le plus vite possible cap sur l’archipel, en route quasi directe en profitant le plus longtemps possible des belles conditions du jour et de demain, avant une rotation des vents au Sud-Est, puis à l’Est, annonciatrice de l’arrivée de la dépression. C’est dans un mince couloir de vent bien orienté Sud-Ouest que doivent se faufiler les Class40 avant de se voir happer par la dépression et ses forts vents contraires.

de009a_a0b1ebc789004139beabba7449b66742~mv2.webp

 

Le dernier tronçon de l’épreuve jusqu’à Horta devra en effet se négocier au près, dans du vent fort et sur mer formée. Chaque équipage connaît au terme de ces 1 000 premiers milles très toniques parcourus depuis la Guadeloupe, son lot de soucis. Le format de course de ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle premier du nom, en double ou équipage jusqu’à 4 personnes, permet de gérer au mieux les petits embarras techniques sans trop ralentir les bateaux qui signent tous de très belles journées de navigation. Aïna Enfance et Avenir a ainsi parcouru près de 315 milles lors des dernières 24 heures, à plus de 13 nœuds de moyenne ! Remarquable…

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 1290,4 milles d'Horta

2. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +35,9 milles

3. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +50,5 milles

4. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > + 55,8 milles

5. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +70,3 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +81,2 milles

7. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +94,3 milles

8. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > + 119,1 milles

9. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +173,1 milles

10. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +177,4 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe

 

Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/

 

Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/

 

Denis Van Den Brink / GPO

Share this post


Link to post
il y a 23 minutes, ChrisCatta a dit :

Y a pas une grossse bulle entre nous et  la HORTA??

 

c'est la mouise

Share this post


Link to post
il y a 4 minutes, brick a dit :

 

c'est la mouise

j'suis "fucked up" !! :tapr: ... c'est clair !! :yes:  

Edited by Logeo80

Share this post


Link to post

Always look at the bright side: c'est une opportunite de faire son retard sur la tete de course.

Share this post


Link to post
il y a 16 minutes, droopyNJ a dit :

Always look at the bright side: c'est une opportunite de faire son retard sur la tete de course.

+1

Share this post


Link to post
il y a une heure, droopyNJ a dit :

Always look at the bright side: c'est une opportunite de faire son retard sur la tete de course.

oui... mais non...

c'est la deuxième fois cette semaine que la porte s’entrouvre pour se refermer violemment sur la route Nord..

Bref pour les Nordistes c'est mort !!

 

Je suis grimpé en haut du mat de ma barcasse et je chante à tue-tête avec Jésus et Brian 

 

 

Share this post


Link to post

L'entonnoir vers Horta !

 

C’est par un trou de souris, entonnoir de vents pour l’heure toujours portants, que la tête de la flotte tente, à partir d’aujourd’hui, de se faufiler vers Horta. Une dépression très creuse en développement dans le Nord de l’archipel des Açores crée un couloir de compression avec les miasmes de l’anticyclone en voie d’affaissement en son Sud. Entre ces deux systèmes très actifs, demeure, pour quelques heures encore, un couloir de vents de Sud - Sud-Ouest par lequel les leaders de la flotte cherchent leur salut.

de009a_eebff581874146f283783e4a3a8aabf3~mv2.webp

 

Aymeric Chappellier y a remarquablement posé son Aïna Enfance et avenir. Il cravache fort pour demeurer le plus longtemps possible dans ce couloir favorable à la très haute vitesse. Plus de 330 milles ont été avalé ces dernières 24 heures par son fougueux Mach 40. Les voiliers ayant, voici 48 heures, choisi de prolonger leur bord vers le Nord touchent aujourd’hui récompense à leur patience. Ils devraient bénéficier plus longtemps d’un vent fort et bien orienté, tandis que leurs camarades plus au sud, commencent dès aujourd’hui à sentir l’affaissement du vent dans leurs voiles, et poindre la menace de vastes zones de calme sur leur route.

de009a_f7efc153187e447c8d55896de6a28f4c~mv2.webp

 

Campagne de France de Miranda Merron et Didier Le Vourch, est ainsi relégué ce soir à la 5ème place, à plus de 94 milles du leader qu’il tutoyait encore de quelques 30 milles en début de semaine. La bonne opération et la palme au bon positionnement reviennent à Earendil. Catherine Pourre, Antoine Carpentier, et les italiens Pietro Luciani et Ambroggio Beccaria volent d’un souffle la deuxième place au duo Kito De Pavant - Alex Pella (Made in Midi). Un autre quatuor, celui d’Athena Immobilier Mer Entreprendre, composé d’Arthur Hubert, Foucault Delaplace, Clément Commagnac et Thibault Hector joue pour l’heure les arbitres, intercalé entre les deux dauphins d’un Aïna Enfance et avenir en situation de contrôle.

 

Avec la disparition progressive des sargasses, qui auront singulièrement perturbé la progression des bateaux depuis la Guadeloupe, les protagonistes de ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle focalisent toute leur attention vers les prochaines 24 heures de course, avec une petite zone de transition à traverser avant l’arrivée de vents de Nord, synonyme d’une navigation au plus près du vent. Une situation difficile à appréhender, la dépression au Sud des Açores devant engendrer à partir de dimanche 31 Mars un renforcement du vent de Nord-Est et une forte dégradation de l’état de la mer pour les jours suivants...

 

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 962 milles d'Horta

2. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +66,5 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +68,2 milles

4. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +91,1 milles

5. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +96,6 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +130,1 milles

7. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +177,9 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +186,5 milles

9. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +274,5 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +296,5 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe

 

Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/

 

Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/

 

Denis Van Den Brink / GPO

 

https://www.defi-atlantique.com/actu/l-entonnoir-vers-horta?fbclid=IwAR1wNKwU80q5Q1q2_LN_1L48Eu5IgPtvIJP-IglARr42J8Stm-2stpFJR_s

Share this post


Link to post

Du coup ca reste tres incertain pour la victoire 

Share this post


Link to post

Ralentissement et dépression à venir !

 

Ça y est ! La tête de la flotte de ce Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle est sous l’éteignoir. Le calme avant "la tempête"... En glissant au Nord des hautes pressions de l’anticyclone des Açores, les 10 protagonistes encore en course voient leur bon flux de Sud-Ouest s’affaisser progressivement, et les vitesses, si élevées ces dernières 48 heures malgré les grains, les sargasses et l’inévitable usure du matériel, diminuent.

de009a_160f432618fe4dadbd8450320030bec6~mv2.webp

 

Chaque équipage profite au maximum de ces dernières belles glisses sous spi appelées à disparaître d’ici peu sous les coups de boutoir d’une dépression très creuse en développement dans le nord Açorien. Les Class40, avant de l’affronter bille en tête, devraient connaitre cette nuit une période de transition peu ventée. Le vent de Nord-Est rentrera ensuite avec force dans l’axe de progression des bateaux vers Horta. Débutera, à quelques 400 milles de l’arrivée la pénible épreuve du près, face à un vent annoncé virulent, 30 noeuds et plus, sur une mer qui va se creuser à plus de 3 mètres.

 

Des conditions qui ne réjouissent personne. C’est pourtant le passage obligé pour rallier Horta, dans un ordre toujours incertain, malgré la domination d’Aymeric Chappellier et ses deux hommes d’équipage de Aïna Enfance et avenir. Son avance de 70 milles et plus sur le duo de poursuivants préfiguré par le Earendil de Catherine Pourre, et le Made in Midi au duo De Pavant-Pella n’est pourtant pas suffisant pour lui permettre de crier victoire. La position très Sud de Made in Midi laisse encore planer le doute et l’espoir pour Alex et Kito d’une ouverture magique vers les Açores. Par ailleurs, le podium fait toujours l’objet des revendications appuyées venues du remarquable quatuor de Athena Groupe Immobilier - Mer entreprendre (Arthur Hubert - Foucault Delaplace - Clément Commagnanc- Thibaud Hector) et du non moins étonnant duo Miranda Merron - Didier Le Vourch (Campagne de France), à 120 milles du leader, mais en capacité de perturber l’ordre provisoirement établi du triumvirat de tête.

de009a_ed05504c13f0425da55e4e4b8b579be6~mv2.webp

 

A moins de 700 milles de l’arrivée, en route directe, c’est donc un dernier chapitre particulièrement sous haute tension qui va s’ouvrir. Au près dans la brise, la route s’allonge singulièrement, et les organismes venus du soleil vont recevoir de plein fouet les vigueurs de l’Atlantique Nord en hiver. Défi Atlantique dites vous ?

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 681,2 milles d'Horta

2. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +71,9 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +74,6 milles

4. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +121,1 milles

5. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +125,8 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +163 milles

7. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +234,3 milles

8. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +247,5 milles

9. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +339,1 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +370 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes - Arrivée dans moins de 24 heures

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe

 

Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/

 

Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/

 

Denis Van Den Brink / GPO

 

https://www.defi-atlantique.com/actu/ralentissement-et-dépression-à-venir?fbclid=IwAR2Fvu0tcRLqHydWxt2p9KKobpxk93fiPtsHLV-wZ1F8ZobNl66qaWWQ2fo

Share this post


Link to post

Rien ne va plus !

 

L’heure des choix a sonné pour les protagonistes de tête du Défi Atlantique Guadeloupe > Horta > La Rochelle. La zone de transition entre le régime d’alizé et la dépression nord Açorienne a été gérée sans trop d’encombre la nuit dernière, et avec un certain soulagement pour les marins heureux de retrouver, même pour quelques heures seulement, un bateau bien à plat. Les spis ont été remisés au profit de voiles plus plates typées pour les allures de près, et les marins entament avec envie cette dernière ligne en escalier vers Horta.

de009a_8ba1afbffa494621adde68e4f7addef7~mv2.webp

 

Le vent de Nord-Est annonciateur de la dépression en développement sur la route des Class40 impose, après une intense semaine de navigation, une nouvelle stratégie de course. Après plus de 1 800 milles sur un seul bord tribord, les marins redécouvrent, ainsi que le laissait ironiquement sous entendre Emmanuel Le Roch (Edenred) ce matin, s’ils savent encore virer de bord. Aymeric Chappellier a été le premier en milieu de nuit dernière à changer d’amure pour entamer une remontée éminemment stratégique dans le Sud-Ouest de la dépression. A moins de 500 milles de l’arrivée, le Rochelais est sûr de son fait, en contrôle, et en mesure de laisser à ses poursuivants le choix de tenter le diable. Un long bord de près commence pour son Aïna Enfance et Avenir, à des vitesses désormais très similaires à celles du reste de la flotte. La course de vitesse entamée sous spi ou grand gennaker depuis Pointe-à-Pitre laisse place à une course de placement, où la pertinence des changements de bord décidera de l’augmentation, de la stagnation ou de l’augmentation des écarts. Le nivellement des vitesses ouvre le jeu de la stratégie.

de009a_581bba63aab647dea4e8d9829c0d03b9~mv2.webp

 

Catherine Pourre, en chasseur avisée, vient elle aussi de virer de bord, ayant ramené son Earendil à 56 milles du tableau arrière d’Aïna Enfance et avenir. Plus que jamais, elle va entretenir la pression sur le leader. Plus de 50 milles en son sud, Kito De Pavant et Alex Pella (Made in Midi) refusent une course de « petits chevaux », et poussent leur chance et leur bord plein Est afin eux aussi d’entretenir le doute en créant un décalage. Le dernier acte de cette première étape du Défi Atlantique vers Horta va ainsi se dérouler dans les conditions les plus redoutées des marins les plus aguerris, au près, face à un vent puissant, entre 25 et 30 nœuds, sur une mer formée des plus inconfortables. Trois jours humides, chaotiques et glacés s’avancent, dans une course encore loin d’avoir choisi ses lauréats.

 

Classement à 16h00 heures françaises :

1. Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir – 151) > 428,1 milles d'Horta

2. Catherine Pourre (Earendil – 145) > +57 milles

3. Kito De Pavant (Made in Midi – 142) > +92,4 milles

4. Miranda Merron (Campagne de France – 147) > +121,3 milles

5. Arthur Hubert (Athena Groupe Immobilier – Mer Entreprendre - 152) > +134,5 milles

6. Andréa Fantini (Enel Green Power - 55) > +151,9 milles

7. Charles-Louis Mourruau (Colombre XL – 101) > +213,5 milles

8. Emmanuel Le Roch (Edenred – 100) > +226,1 milles

9. Franz Bouvet (Yoda – 65) > +350,7 milles

10. Marc Dubos (Esprit Scout – 81) > +388,8 milles

11. Loïc Fequet (Tibco – 123) > Route Bermudes

Abandon. Luke Berry (Lamotte - Module Création – 153) > Guadeloupe

 

Retrouvez tous les mails et les infos du large sur la page Facebook de la course : https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/

 

Classements et cartographie : http://defi-atlantique.geovoile.com/2019/tracker/

 

Denis Van Den Brink / GPO

 

https://www.defi-atlantique.com/actu/rien-ne-va-plus?fbclid=IwAR20lTtieHT8F4w--u-2zTUqTQMhPBtWruyy7-y_sFzAwkrkcsyTi-4Y2AU

Share this post


Link to post

La punition

 

Je ne sais pas ce que nous avons fait mais la punition est sévère.
Déjà je trouvais que terminer cette première étape par 500 milles au près serré, à tirer des bords, n’était pas très sympa mais là franchement c'est pas cool.
La transition entre le vent de sud-ouest et le nord-est est détestable.
Les deux premiers sont passés sans encombre et derrière, le piège s'est refermé. Une barrière sans vent de plusieurs dizaines de milles, infranchissable ?
Le passage à niveau...

 

Nous sommes donc empetolés pour une durée indéterminée.
Ce n'est que la deuxième nuit d'affilée que cela nous arrive et on a un peu (euphémisme) les boulons.
Nous allons ressortir de ce piège avec beaucoup de milles de retard et avec quel classement ?
Mais nous devons accepter ce nouveau coup du sort.
À demain avec du vent.

 

Kito & Alex
Made in Midi

27404.jpeg

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.