Jump to content

Recommended Posts

Bateau: A35
VAC: 5 minutes
Etape 1: Dunkerque - Fecamp
20190706.png
Duree estimee: 1 jour
Depart: Dimanche 07 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Etape 2: Fecamp - Jullouville
20190708.png
Duree estimee: 1-2 jours
Depart: Mardi 09 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Etape 3: Jullouville - Les Sables d'Olonne
20190711.png
Duree estimee: 1-2 jours
Depart: Jeudi 11 12 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Etape 4: Port Barcares - Hyeres
20190717.png
Duree estimee: 1 jour
Depart: Mercredi 17 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Etape 5: Hyeres - Nice
20190719.png
Duree estimee: 1 jour
Depart: Vendredi 19 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Site officiel default_cop_download1.gif

Share this post


Link to post

Pour permettre a chacun de terminer la 2eme etape, le depart de la 3eme etape est repousse a Vendredi (au lieu de Jeudi).

Share this post


Link to post
Le 29/06/2019 à 16:48, droopyNJ a dit :

Etape 4: Port Barcares - Hyeres
Duree estimee: 1 jours
Depart: Mercredi 17 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Etape 5: Hyeres - Nice
Duree estimee: 1 jours
Depart: Vendredi 19 Juillet 2019 a 20h00 CET (18h00 GMT)

Site officiel default_cop_download1.gif

 

Je voulais savoir si l'étape 4 de tour voile partira bien mercredi 17Juillet

Share this post


Link to post

Les enjeux de la Méditerranée

15 juillet 2019 - 12:12

Après avoir bataillé sur la Mer du Nord, la Manche et l’Atlantique, les 23 équipages du 42e Tour Voile vont se départager en Méditerranée. Il reste trois Actes (Port Barcarès, Hyères, Nice) et six jours de courses avant la clôture de la compétition. Le suspense reste entier au Classement Général puisque le leader Team Beijaflore n’a que 2 points d’avance sur Cheminées Poujoulat et 10 sur Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée. Derrière la bataille fait rage à différents niveaux du classement, avec notamment un très beau duel du côté des amateurs…

Beijaflore, Cheminées Poujoulat, Réseau Ixio-Toulon Provence Méditerranée seront-ils aussi à l’aise en Méditerranée ? 
La victoire va-t-elle se jouer comme les deux dernières années lors de la Super Finale, dimanche prochain à Nice ? Ce scénario sous haute tension est encore une fois probable, d’autant que pour cette dernière manche, qui réunira les dix meilleurs équipages du Tour Voile 2019, les points compteront double. Depuis le début du Tour à Dunkerque, le 5 juillet, Team Beijaflore (skipper : Valentin Bellet), Cheminées Poujoulat (Robin Follin) et Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Tim Mourniac) se rendent coup pour coup. Ces trois équipages sont les seuls à n’avoir manqué aucune des six Finales de Stades Nautiques disputées jusqu’à présent. Si Beijaflore et Cheminées Poujoulat ont pris un petit ascendant, Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée reste totalement dans le match. Dix points de retard peuvent très vite se combler, notamment lors des Raids Côtiers…   

Un Top 5 disputé 
Les trois leaders ont une avance confortable sur leurs plus proches adversaires en arrivant en Mediterranée mais l’on sait aussi combien les scenarii peuvent être imprévisibles sur la grande bleue. Derrière eux, les teams sont aux aguets et ne relâcheront aucune pression jusqu’à l’ultime course dans la baie des anges. Renaissance Services (Stevie Morrison), 4e, est relégué à 25 points de Réseau Ixio – Toulon Provence Méditerranée, malgré trois belles victoires en Stades Nautiques. Ce team omanais est talonné par Golfe du Morbihan Breizh Cola (Solune Robert/Riwan Perron) et EFG Private Bank Monaco (Pierre Pennec). Ces trois équipages de très haut niveau, qui ont pour le moment manqué de régularité pour accrocher les premiers, vont lutter pour le Top 5, tout en restant à l’affût de la moindre défaillance des leaders et en regardant dans le rétroviseur…   

Trois équipages jeunes dans le Top 10 
Sept équipages concourent au Classement Jeune, dont Cheminées Poujoulat, dominateur avec une belle avance sur Golfe du Morbihan Breizh Cola et Océwood #Waterfamily (Baptiste Hulin/Simon Bertheau). Ce sera compliqué de revenir pour les autres équipages de jeunes (Groupe Altantic, Helvetia Blue by Normandy Elite Team, Leicht Vannes Lorient et Delft Challenge) qui peuvent toutefois espérer faire des « coups » et jouer à fond leur rôle d’outsiders.  

Classement Amateur : les compteurs remis à zéro ! 
Les équipages Amateurs se mêlent aussi à la bagarre et notamment deux d’entre eux : Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne (Emeric Dary) et CER - Ville de Genève (Victor Casas/Laurane Mettraux), respectivement 7e et 8e du Classement Général. Ces deux teams ont réalisé de jolis coups d’éclat et fait aussi preuve de régularité, en participant chacun à cinq Finales de Stades Nautiques. Seulement un point les sépare. Leur objectif commun : remporter leur classement et continuer à bousculer la hiérarchie. Les autres équipages amateurs, West Team - BBN -Ecole Navale (Yaël Poupon) et Dunkerque Voile (Titouan Jestin/Antoine Bresson), sont respectivement 11e et 20e avant la Méditerranée.   

Classement Mixte : La Boulangère (di)gère 
Trois équipages sont en lice dans le nouveau Classement Mixte. Sans surprise ce sont les filles de La Boulangère qui dominent. Mathilde Géron et ses équipières visent avant tout une belle place au Général. Après un très bon début de Tour, elles ont marqué le pas mais comptent bien se remobiliser pour rebondir en Méditerranée. Si La Boulangère est loin devant, seulement 9 points séparent les deux autres équipages féminins, Helvetia Purple by Normandy Elite Team (Pauline Courtois) et EFG Sailing Arabia The Tour (Audrey Ogereau).    

 

https://www.tourvoile.fr/fr/actus/2019/les-enjeux-de-la-mediterranee/161?fbclid=IwAR022o-0MDffia9nZDI1SQsMdtWNIf1jKdbRJlt8lRxpa8-n-ifwM9WW4GY

 

Share this post


Link to post
Il y a 12 heures, droopyNJ a dit :

Etape #4 en ligne

Merci droopy 🙏🏼

Share this post


Link to post

Tour Voile. Les Bretons se rebiffent, du nouveau dans le Sud

Golfe du Morbihan â Breizh Cola a remporté le raid côtier à Port Barcarès.

Golfe du Morbihan – Breizh Cola a remporté le raid côtier à Port Barcarès. | JEAN-MARIE LIOT/ASO

 

Il y a du neuf sur le Tour Voile qui vient de prendre ses quartiers en Méditerranée pour les derniers jours de l’épreuve. L’équipage de Golfe du Morbihan-Breizh Cola a gagné le raid de Barcarès pendant que ses adversaires directs réalisaient leur plus mauvaise course. Voici le point en (belles) images avant le Stade Nautique du mercredi 17 juillet.

 

Les classements du Tour Voile ici

La vidéo qui fait le point sur la course :

 

 

https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/regate/tour-voile/tour-voile-les-bretons-se-rebiffent-du-nouveau-dans-le-sud-f61fb1e4-a86a-11e9-8537-3f4896c2cff0?fbclid=IwAR1PDYSvKHyDSEDHXwcPutL90XqpqHrWOj2LRyQ6wov-9idRRGdsX7rjlrc

Share this post


Link to post

Et Golfe du Morbihan colla toute la flotte…

18 juillet 2019 - 18:41

Golfe du Morbihan Breizh Cola renaît en Méditerranée ! Après un Acte très réussi à Port Barcarès, Solune Robert, Louis Flament et Charles Dorange ont remporté le dernier Raid Côtier du Tour Voile 2019, disputé ce jeudi en baie d’Hyères. Dans un final complètement dingue, ils ont réalisé un coup magistral et bouclé le parcours avec une avance impressionnante sur leurs poursuivants. Après une journée difficile hier, les locaux de Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (skipper : Tim Mourniac) ont parfaitement réagi en décrochant la 2e place devant Team Beijaflore (Valentin Bellet) qui reste ce soir leader au Classement Général avec 10 points d’avance sur Cheminées Poujoulat, 4e aujourd’hui. Les courses continuent vendredi à Hyères, avec les antépénultièmes Stades Nautiques du 42e Tour Voile. 

Les Raids Côtiers sont sans doute les exercices les plus imprévisibles dans le Tour Voile et, quand les conditions météo s’en mêlent, ils deviennent les courses de tous les dangers ! Les têtes d’affiche pouvaient perdre très gros ce jeudi. Finalement, cela n’est pas arrivé mais la journée a été marquée par de nombreux rebondissements et d’étonnantes remontées. 

 

Golfe du Morbihan Breizh Cola revenu de nulle part ! 
Après un début de course compliqué (16e à la première marque de parcours), Solune Robert, Louis Flament et Charles Dorange ne se sont pas démobilisés. Un à un, ils ont dépassé des concurrents jusqu’à la marque mouillée devant Port Cros où ils ont réalisé leur premier gros coup de la journée, en gérant parfaitement une zone de molle. 4e à cette marque, les Morbihannais ont poursuivi sur leur lancée et c’est finalement sur l’ultime bord entre Porquerolles et la ligne d’arrivée à Hyères qu’ils ont acté leur superbe victoire. Observateurs, opportunistes, ils ont anticipé une bascule du vent et déposé tous leurs camarades. C’est finalement avec une avance de près de 9 minutes qu’ils ont remporté leur deuxième victoire dans ce Tour, après le Raid Côtier de Port Barcarès.   

Les trois leaders s’en sortent bien 
Aujourd’hui, connaître la zone de navigation était un vrai plus et l’équipage de Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Tim Mourniac, Achille Nebout, Jules Bidegaray) en a profité. Après une journée compliquée hier, ils se sont bien ressaisis, décrochant une 2e place très bonne pour le moral des troupes. Ixio a devancé le leader du Classement Général, Team Beijaflore. Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle et Julien Villion ont une nouvelle fois été solides, ne se faisant pas piéger et confirmant leur régularité sans faille. Leurs premiers poursuivants au Général s’en sont également bien sortis : à bord de Cheminées Poujoulat, Robin Follin, Antoine Rucard et Gaulthier Germain ont terminé 4e et donc concédé un seul point à Beijaflore.   

Deux abandons, trois hors temps 
Derrière, on note le nouveau bon résultat de CER - Ville de Genève (Victor Casas/Laurane Mettraux), plus que jamais leader du Classement Amateur. Quant aux filles de Helvetia Purple by Normandy Elite Team, elles ont décroché leur meilleur résultat en Raid depuis le début du Tour en terminant 7e, juste devant un autre team 100 % féminin, La Boulangère. La journée a été frustrante pour l’équipage de Batistyl Habitat qui faisait une très jolie course, au contact des leaders, avant d’être contraint à l’abandon suite à un problème de safran. Un autre équipage, les Hollandais de TU Delft. Enfin, trois équipages n’ont pas pu finir le Raid dans les temps.

Réactions :

Solune Robert (Golfe du Morbihan Breizh Cola) : 
« Le Raid a été compliqué avec beaucoup de transitions à gérer. Nous avons été très opportunistes sur le dernier bord entre Porquerolles et l’arrivée, en cherchant une bascule. On y a cru, on s’est arrachés et on a joué notre coup à fond ! Nous avons eu la réussite qui nous manquait depuis le début du Tour. Un grand bravo à Charles (Dorange) et Louis (Flament) qui ont fait un gros travail en vitesse et en tactique. »   

Tim Mourniac (Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée) : « Nous avons très bien navigué, on s’est toujours sortis des mauvaises passes. Aujourd’hui ça s’est joué à des transitions de vent, à des prises de risques... Beijaflore a une belle avance, s’il n’y pas de coup de Trafalgar d’ici la fin, je les vois bien rester en tête… S’ils s’en sortent dans une telle journée, c’est que ça devrait le faire pour eux ! »   

Valentin Bellet (Team Beijaflore) : « C’était le Raid de tous les dangers ! Il fallait être très observateur. Ça s’est plutôt bien goupillé pour nous. Il y avait moyen de perdre le Tour aujourd’hui et on a réussi à ne pas le faire. Il reste trois jours de Stades Nautiques et en Méditerranée on peut s’attendre à tout. Dix points d’avance, c’est à la fois beaucoup et très peu. »

 

https://www.tourvoile.fr/fr/actus/2019/et-golfe-du-morbihan-colla-toute-la-flotte/176?fbclid=IwAR1lcjvMrQUuGXKVJAQeTRLMJpC5XbospXrF159k3aCJlFDzHRqynyvXjYo

Share this post


Link to post

TourVoile. Beijaflore remporte le Tour 2019 dans le dernier bord niçois

Beijaflore, quasiment intouchable lors des Raids, a construit sa victoire sur une excellente vitesse et une stratégie payante.

Beijaflore, quasiment intouchable lors des Raids, a construit sa victoire sur une excellente vitesse et une stratégie payante. | JEAN-MARIE LIOT / ASO

 

Après 14 jours intenses de course entre Dunkerque, Fécamp, Jullouville, Les Sables-d’Olonne, Port-Barcarès, Hyères et Nice – soient 5 raids, 10 finales et plus de 80 manches de qualification disputées par groupes -, le 42ème TourVoile s’est achevé dimanche dans la baie des Anges par un final de dingue, digne d’un scénario d’Hitchcock, entre Cheminées Poujoulat et Team Beijaflore. Ce dernier l’emporte au final pour trois points, sur un total de 765 !

 

 

Avant l’ultime bord de la Super Finale à Nice entre les dix premiers du classement général, on ne voyait plus ce qui pouvait empêcher Robin Follin et sa bande de déchaînés, sur Cheminées Poujoulat, de remporter leur troisième finale consécutive et d’arracher du coup la victoire finale devant Valentin Bellet, sur Team Beijaflore, pourtant en tête depuis Dunkerque… mais septième à la dernière marque.

 

Bref, on pensait que les jeux étaient faits ! Mais dans un dernier bord d’anthologie et en choisissant de naviguer dans du vent frais sur la gauche du plan d’eau alors qu’une partie de la flotte a décidé de rester à droite, Beijaflore joue son va-tout.

MjAxOTA3ZGQ4ODNmMTRlZGNkNGMxZDEyZGNjNWY1MmFhYWJiZTc?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=215e690b6e7abcc956da58736282a27a0966624202bee422c58817a90c9e4e9e

Jusqu’au bout des finales niçoises, le dauphin, Cheminées Poujoulat, aura menacé Beijaflore. | JEAN-MARIE LIOT / ASO

 

 

Sans paniquer et très solide à l’image de sa brillante saison, l’équipage grignote les places une à une, tribord amures. Prioritaire, il s’engage et se glisse dans un trou de souris face à la meute à la bouée, gagne cinq places pour finir second de cette manche de 40 minutes disputée dans un tout petit médium de secteur Sud-Est. Du grand art !

Un spectacle rodé !

Comme souvent ou presque depuis que le Tour Voile se dispute sur les Diam 24 OD – et qui n’a plus rien à voir avec le TFV créé en 1978 par Bernard Decré -, il a fallu attendre la dernière journée pour connaître le grand vainqueur de cette cinquième édition disputée sur le robuste trimaran VPLP construit par ADH Inotec.

ASO, à la tête de l’épreuve (comme aussi le fameux Tour de France cycliste), a l’art de faire durer le suspense. Il faut lui reconnaître ce grand coup de balai institué quant aux classements, et notamment la mise en place de ces finales où tous les compteurs sont remis à zéro (sauf la dernière Super finale).

 

MjAxOTA3YzRhZjg3NzRlMmRkMDhkMTU4OTZkOTAwNGUxZjYwMjA?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=72d02c29c962842d89cff13ef7686daee039f6bd042594b0234f2d88c6be35c2

La finale à huit de samedi 21 juillet devant le vieux Nice. | JEAN-MARIE LIOT / ASO

 

 

Non seulement, il faut performer toute la journée afin de terminer dans les quatre premiers des groupes jaune et bleu mais aussi garder de la fraîcheur pour la finale à huit, qui dure une quinzaine de minutes.

 

Jean-Baptiste Durier, le patron de l’épreuve, s’est appuyé une nouvelle fois sur la FFVoile, sous la houlette de Christophe Gaumont, d’un comité de course (Véronique Aulnette) et d’un jury (Romain Gautier) expérimentés et qui, année après année, affinent parcours et procédures.

 

À écouter les coureurs, il n’y a pas grand-chose à leur reprocher et ce dans une boucle 2019 marquée par un temps anticyclonique et parfois des vents erratiques, mais sans véritablement de journée sans vent.

Vainqueur à l’arrache mais en toute logique !

Troisième en 2017, second en 2018, premier en 2019 : Team Beijaflore a parfaitement suivi la « feuille de route » concoctée par Pierre Mas, son manager, qui, quand il a constitué ce jeune équipage lors du salon nautique 2016, s’était donné trois ans pour gagner le Tour. C’est chose faite !

MjAxOTA3YmE5MTg1MjI0OGUwYmQzM2E4MzEwNzY3MjAwOTFiZDA?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=5687ce1f550024ac6b2a523eb42b17597aee82b8a299685c0f8e57c0408a4f6d

Cheminées Poujoulat s’impose haut la main au classement jeune ! | JEAN-MARIE LIOT / ASO

 

 

Autour du skipper, Valentin Bellet, ancien champion du monde de SL16 notamment, on trouve Julien Villion, coureur au large émérite et aussi routeur aux côtés de Jean-Yves Bernot, Guillaume Pirouelle et Valentin Sipan, champions du monde junior de 470.

 

La seule recrue cette année est Arnaud Jarlegan, issu de Groupama Team France lors de la dernière Coupe de l’America et longtemps équipier de Billy Besson en Tornado, et qui a remplacé le Néozélandais Jason Saunders, ce dernier préparant les JO de Tokyo en Nacra 17.

Leader du premier au dernier jour

Ce brillant mais discret équipage de 26 ans de moyenne d’âge et bardé de titres est à la fois complice et appliqué, avec une polyvalence et une complémentarité qui ont marqué les esprits et fait la différence. C’est simple : Beijaflore a porté le gennaker bleu du leader du premier au dernier jour, ce qui démontre une impressionnante régularité.

MjAxOTA3NTc4OGI3ODhlNzZkNGVjYzMyNDkxYzBmYjkzNzNhM2I?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=48a146f2e50269d0728bb4d665fe00bcc22e0e902fc398e1cdfd347adb22b71a

Team Beijaflore peut enfin savourer sa victoire après une troisième place en 2017 et une seconde en 2018 ! | JEAN-MARIE LIOT / ASO

 

 

Le bateau blanc et bleu marine a effectué une vraie démonstration lors des cinq raids (3e, 1er, 1er, 3e, 3e) et s’est aisément qualifié pour toutes les finales (dix au total) des parcours construits. Il a compté entre un et dix points d’avance sur son dauphin, mais n’a jamais baissé la garde.

Cheminées Poujoulat a mis le feu !

N’empêche ! Cheminées Poujoulat, mené par Robin Follin – 24 ans seulement, grand espoir de la régate et ses équipiers Antoine Rucard, Gauthier Germain et Virgil Aubriot, ont non seulement écrasé le classement jeunes, mais terminé en trombe, remportant trois finales successives à Hyères et Nice, pour finir à seulement trois points de Beijaflore à l’issue de cette fameuse Super Finale de dimanche réservée aux dix premiers du classement général.

 

Troisième l’an dernier à la barre de Réseau Ixio Toulon Provence Méditerranée – qui cette année avec Sandro Lacan termine sur la même troisième place du podium à nouveau ! -, Follin a changé d’équipe, avec le succès qu’on connaît, et se donne deux ans pour gagner le Tour. Vu son final de Nice, il n’y a guère de doutes !

MjAxOTA3ZDgyMDU5ZDU0NmU0YmU3NmVmYzA3N2FiNjBhYTVlOGI?width=940&height=0&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=82ccddf542182aca52da007dbccc16c15bd0321ea98869d5b5205e072f026224

 

Sur ce type de projet, le management est essentiel, tout comme la préparation des Diam 24. On constate respectivement que chez Beijaflore ou Cheminées Poujoulat, les « coaches » ont un peu de bouteille. Pierre Mas, secondé par l’excellent Laurent Berjon en charge de la technique du team Beijaflore, a notamment remporté deux Tour de France, la Half-ton Cup, disputé la Volvo Ocean Race (2ème) et le Figaro…

 

Bernard Stamm, à la tête du team Cheminées Poujoulat, est détenteur, lui, du Trophée Jules Verne en 40 jours avec Francis Joyon, a gagné deux tours du monde en solitaires avec escales (Velux 5 Oceans, ex BOC) ou encore la Barcelona World Race avec Jean Le Cam.

 

Leur immense expérience a clairement été déterminante. Mais quel final, une fois de plus !

 

Les lauréats du Tour Voile 2019 :

 

Général : Team Beijaflore (Valentin Bellet)

Jeunes : Cheminées Poujoulat (Robin Follin)

Amateur : CER Ville de Genève (Victor Casas)

Mixte : La Boulangère (Mathilde Géron)

Prix Antargaz de la Super combativité : West Team BBN École Navale (Yael Poupon)

Vainqueur Super finale / Or (du 1er au 10e) : Cheminées Poujoulat (Robin Follin)

Vainqueur Super finale / Argent (du 11e au 17e) : Caraibos BE-Brussels (Max Slap)

Vainqueur Super finale / Bronze (du 18e au 23e) : Dunkerque Voile (Titouan Jestin)

 

https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/regate/tour-voile/tourvoile-beijaflore-remporte-le-tour-2019-dans-le-dernier-bord-nicois-ce92a9dc-abcc-11e9-bf79-4b4f28bace23?fbclid=IwAR2G-UCHFSXkqm2DKDXXOnbhFPnLpQIELKIv707PRpSo42HH6sPhlK8HrSg

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.